'Zalando va devenir un système d'exploitation pour l'industrie de la mode'

27/05/16 à 11:55 - Mise à jour à 11:54

Source: Datanews

Le géant allemand de la vente au détail en ligne Zalando devrait évoluer en une plate-forme internet exhaustive donnant également forme au secteur de la mode. Voilà ce qu'a expliqué son co-fondateur et CEO Robert Gentz lors de The Next Web à Amsterdam.

'Zalando va devenir un système d'exploitation pour l'industrie de la mode'

© web

Rares sont ceux/celles qui ne connaissent pas encore Zalando, et s'il n'en dépend que de son CEO Robert Gentz, il ne sera plus possible d'ignorer l'entreprise au cours des prochaines années. "Aujourd'hui, nous donnons à nos clients de manière simple accès à différents styles de mode, mais dans les années à venir, notre plate-forme se manifestera beaucoup plus amplement", selon lui.

"Nous allons aider à numériser l'industrie européenne de la mode, et Zalando devrait ainsi devenir un véritable backbone e-commercial", a ajouté Gentz. "Un système d'exploitation pour l'industrie de la mode en quelque sorte. Ce faisant, nous allons essayer d'attirer toutes les parties prenantes du secteur vers notre plate-forme: les marques de mode évidemment, mais aussi les clients, voire les fabriques et les fournisseurs."

"Il va de soi que l'objectif sera que les marques elles-mêmes tirent de la valeur de notre plate-forme. Elles pourront ainsi collecter les types de données les plus variés, ce qui leur permettra d'avoir de nouvelles idées et donc de lancer de nouveaux projets. Autrement dit, Zalando va tenter de repenser complètement l'industrie de la mode."

Actuellement, le secteur de la mode représente un chiffre d'affaires annuel de 400 milliards de dollars en Europe. Par comparaison, Zalando réalise pour sa part 3 milliards de chiffre d'affaires (répartis sur 15 pays dont la Belgique). "Il y a donc encore à coup sûr du potentiel de croissance", a encore plaisanté le CEO.

"L'un des domaines sur lesquels nous allons aussi nous focaliser, c'est atteindre une meilleure intégration entre l'online et l'offline. Il y a certainement un avenir dans les start-ups qui s'y concentrent. Pour l'instant, cela prend en réalité encore trop de temps pour faire parvenir les produits du magasin aux clients. Sur ce plan, il y a encore pas mal d'améliorations à faire."

Nos partenaires