Y aura-t-il un site de production de Tesla en Flandre?

25/09/15 à 17:10 - Mise à jour à 17:10

La constructeur américain de voitures électriques Tesla n'exclut pas d'ouvrir à terme un site de production de voitures ou de packs d'accu en Flandre. Voilà ce qu'a déclaré Elon Musk, le directeur de Tesla, ce vendredi matin au terme d'une rencontre avec le gouvernement flamand.

Y aura-t-il un site de production de Tesla en Flandre?

Elon Musk © Reuters

"Nous disposons actuellement encore de pas mal de capacité dans notre usine californienne, mais à terme, nous allons évidemment examiner les possibilités d'une production locale en Europe", a ajouté Musk. Selon le directeur de Tesla, la Flandre figure "à coup sûr dans le top 5" des régions d'emplacement potentielles.

Musk a affirmé "être très impressionné" par la façon dont le gouvernement flamand se penche en profondeur sur les véhicules électriques et autonomes, ainsi que sur l'énergie renouvelable. "C'est significativement mieux que ce qui se passe dans la plupart des grands pays."

Le directeur de Tesla est aussi revenu sur le scandale environnemental qui secoue la marque automobile allemande Volkswagen: "Ce que démontre surtout ce scandale, c'est que l'on a atteint la limite dans le développement des moteurs à essence et diesel. Il n'est plus possible de progresser encore beaucoup avec les carburants fossiles."

Le ministre-président flamand Geert Bourgeois a parlé "d'une rencontre très intéressante" avec Musk. "Nous avons échangé des idées et présenté clairement les atouts de la Flandre et du port d'Anvers. Notre 'visie 2050', à savoir la stratégie à long terme flamande pour un développement durable, a aussi été évoquée."

La vice-première ministre et ministre de l'énergie flamande Annemie Turtelboom a, elle, insisté sur le fait que la Flandre souhaite voir rouler pas moins de 100.000 voitures écologiques d'ici 2020. "Aujourd'hui, nous n'en sommes qu'à 3.000", a-t-elle ajouté. La Flandre entend ici miser surtout sur les voitures électriques.

Quant à Philippe Muyters, ministre flamand de l'innovation, il a mis en avant les possibilités de collaboration entre les centres de recherche flamands et les constructeurs automobiles tels Tesla. Pour sa part, le ministre flamand de la mobilité Ben Weyts a indiqué ce vendredi matin que la Flandre se trouve en pole position pour ce qui est des autobus roulant de manière autonome, en faisant référence au projet sur Brussels Airport.

Après sa réunion avec le gouvernement flamand, Musk rencontrera ce vendredi aussi le Roi. Ensuite, il se rendra à Anvers, où il aura une entrevue avec le bourgmestre Bart De Wever. Ils visiteront conjointement le port à bord d'une Tesla, avant de poursuivre leur entretien. Ces visites s'inscrivent dans le voyage effectué actuellement en Europe par Musk.

Tesla dispose déjà d'une filiale proche, puisqu'elle se situe juste de l'autre côté de la frontière à Tilburg aux Pays-Bas. L'entreprise y possède en effet une usine d'assemblage depuis 2013. Il s'agit là d'une donnée intéressante quand on sait que les Tesla sont d'abord entièrement fabriquées aux Etats-Unis pour être ensuite expédiées, en morceaux, en Europe. Il s'avère en effet plus économique du point de vue fiscal pour Tesla d'envoyer ses voitures partiellement démontées en Europe et de les réassembler sur place plutôt que de les expédier complètement montées.

(Belga, FT)

En savoir plus sur:

Nos partenaires