Xeikon va peut-être sortir de la Bourse

09/01/13 à 10:20 - Mise à jour à 10:20

Source: Datanews

Selon le journal De Tijd, un groupe d'investissement néerlandais lorgnerait Xeikon. Il est donc possible que le groupe graphique à haute valeur technologique ne soit plus coté à la Bourse.

Xeikon va peut-être sortir de la Bourse

Selon le journal De Tijd, un groupe d'investissement néerlandais lorgnerait Xeikon. Il est donc possible que le groupe graphique à haute valeur technologique ne soit plus coté à la Bourse.


Les cours boursiers de Xeikon et de son actionnaire de référence Punch ont été suspendus hier à Euronext. L'action a grimpé en une semaine d'un quart de sa valeur. Le contrôleur boursier néerlandais AFM estime qu'il s'agit là d'un 'mouvement singulier'. Conjointement avec la belge FSMA, il va donc examiner s'il pourrait être question ici d'un délit d'initiés. Entre-temps, la cotation de l'action Xeikon a repris. A la clôture boursière d'hier, l'entreprise a fait savoir qu'un acteur intéressé pourrait émettre une offre à son égard, mais sans donner d'autres détails.


Selon De Tijd, un groupe d'investissement néerlandais lorgnerait l'entreprise d'origine belge Xeikon, qui a son siège administratif aux Pays-Bas. Et De Tijd de citer Gilde, mais aussi Waterland et NPM Capital. Ce dernier groupe avait, il y a deux ans déjà, tenté de prendre une participation dans Xeikon. Mais Tom Simonts de KBC Securities ne s'attend pas à une offre de NPM Capital, mais plutôt d'un autre capital-risqueur. Voilà ce qu'annonce le journal néerlandais Telegraaf. Simonts pense à une offre de rachat de pas moins de 4,5 euros par action. Actuellement, l'action est cependant déjà cotée à 4,75 euros.


Si Xeikon fait effectivement l'objet d'une offre de rachat, cela signifierait la sortie de la énième entreprise belge de la Bourse. En 2012, VPK, Devgen et Duvel l'avaient déjà fait. Une offre de rachat a aussi été émise sur Telenet par son actionnaire principal Liberty Global. Cette offre est cependant contestée par la Norges Bank norvégienne et l'américaine Omega Advisors, deux actionnaires de référence de Telenet. Elles veulent plus que les 35 euros que Liberty Global offre par action Telenet.


En 2011, Xeikon a réalisé un chiffre d'affaires de 130 millions d'euros et un bénéfice de 7 millions d'euros (pdf). Depuis le 1er janvier, l'entreprise est dirigée par Frank Deschuytere.

En savoir plus sur:

Nos partenaires