Xavier Damman est le MIT Innovator of the Year pour la Belgique

27/05/16 à 12:00 - Mise à jour à 12:00

Source: Datanews

Xavier Damman a été élu Innovator of the Year 2016 Belgium lors d'un événement organisé à Bruxelles par MIT Technology Review. Il a été choisi parmi huit lauréats. Pour sa part, Steven Vercammen s'est vu attribuer la mention spéciale Social Innovator 2016.

Xavier Damman est le MIT Innovator of the Year pour la Belgique

Selon son fondateur, OpenCollective aurait dès à présent une valeur marchande de 5 millions de dollars. © DR

Le magazine technologique américain du Massachusetts Institute of Technology décerne ses prix à des entrepreneurs de moins de 35 ans. Le long parcours d'entrepreneur ICT que Damman a déjà accompli pour son jeune âge a été décisif pour le jury, au sein duquel siégeait notamment l'entrepreneur Peter Hinssen.

Xavier Damman qui, en tant que défenseur du StartUp Manifesto belge, est l'un des porte-drapeaux de la scène technologique de notre pays, travaille actuellement à New York sur Open Collective. Cette plate-forme permet à des personnes de former rapidement un groupe et de récolter de l'argent. Précédemment, ce Belge francophone avait créé avec Storify un outil destiné à fondre les messages sur les médias sociaux tels Facebook ou Twitter en une seule histoire globale. Cette start-up opérant au départ de San Francisco, Damman l'a vendue en 2013.

Les huit lauréats belges ont été sélectionnés parmi quelque 180 candidatures reçues. En réalité, l'objectif était, tout comme lors de la première édition l'année dernière, qu'il n'y ait que sept lauréats finaux, mais selon l'organisation, la qualité était si élevée qu'il y en a eu en fin de compte huit.

MIT Technology Review qui, pour son édition belge, collabore avec BNP Paribas Fortis, entend avec ses récompenses stimuler l'entreprenariat et créer un réseau mondial d'entrepreneurs. Innovators Under 35 existe aujourd'hui dans une trentaine de pays, dont six en Europe, mais d'autres pays viendront s'y ajouter cette année.

L'utilité d'un prix

N'y a-t-il pas déjà suffisamment de récompenses pour les entrepreneurs et qu'est-ce que cela représente pour les starters? Yves Van Ingelgem a précédé Damman l'année dernière en tant qu'Innovator of the Year. "Il est malaisé de faire des affaires, lorsqu'on est un petit poisson", déclare le fondateur de Zensor, une émanation de la VUB. Cette entreprise réalise des capteurs pour mesurer la corrosion et les déformations dans les constructions en acier et en béton. Le starter signale qu'en Belgique, beaucoup d'organisations et d'entreprises se contentent d'approuver les starters pour la forme, mais les ignorent, lorsqu'il s'agit de faire des affaires.

"L'on parle beaucoup des start-ups, mais surtout pour une entreprise comme la nôtre, qui a des firmes comme clients, les débuts sont difficiles. Grâce à un label comme celui-ci, l'on parvient cependant à vaincre le premier obstacle. Pour une jeune entreprise, cela représente beaucoup de travail que de parvenir à s'introduire et à nouer des relations, mais une fois encore grâce à ce label, de très nombreuses personnes ont elles-mêmes pris contact avec moi." Cela ouvre également des portes au niveau international, selon Van Ingelgem.

La communauté internationale des entrepreneurs que MIT Technology Review entend aider à créer avec son prix, est le deuxième atout. Les huit lauréats pourront participer à l'événement européen organisé fin de l'année.

Résolution des problèmes

Ce qui est commun à tous les participants, c'est que leur projet doit résoudre un problème évident dans la société. Voilà qui explique aussi l'attention accordée aux entrepreneurs sociaux, tels Steven Vercammen. Avec EVapp, il a créé une application avec laquelle il compte sauver des vies en réduisant le temps qui s'écoule entre un cas d'urgence et l'arrivée des services d'assistance professionnels.

Des médecins, infirmiers/infirmières et autres professionnels médicaux s'enregistrent en tant que bénévoles à l'appli. Lorsque quelqu'un subit une attaque cardiaque ou tout autre problème de santé, et que ces personnes se trouvent dans les environs, l'appli les guide alors vers l'endroit de l'urgence.

Les six autres lauréats ont, eux, inventé les solutions IT suivantes: permettre aux seniors de vivre plus longtemps chez eux de manière autonome (Geert Houben de Cubigo), une meilleure bio-médication sur la base de protéines (Allison Derenne de Spectralys Biotech), des chercheurs aident à effectuer plus facilement de la recherche expérimentale (Charles Fracchia de BioBright), des centrales hydro-électriques abordables pour les régions reculées (Geert Slachmuylders de Turbulent), permettre aux enfants de découvrir de manière ludique la science et la technologie réputées 'ennuyeuses' (Jill Vanparys d'Ava & Trix) et améliorer la résistance des plantes à la sécheresse (Guillaume Wegria de Fyteko).

Nos partenaires