Wipro bannie elle aussi par la Banque mondiale

12/01/09 à 11:40 - Mise à jour à 11:39

Source: Datanews

Après Satyam, la Banque mondiale a interdit cette fois à une autre entreprise de services IT indienne, Wipro, d'encore lancer des offres sur des contrats chez elle, et ce pour quelques années.

Après Satyam, la Banque mondiale a interdit cette fois à une autre entreprise de services IT indienne, Wipro, d'encore lancer des offres sur des contrats chez elle, et ce pour quelques années.

Cette décision semble déjà remonter à juin 2007, mais n'a été officialisée qu'aujourd'hui. Jusqu'en 2011, Wipro ne peut plus déposer d'offre sur des contrats auprès de la Banque mondiale. L'entreprise indienne de services IT aurait en 2000 proposé des American Depositary Shares au prix d'introduction en Bourse à ses employés et clients, puis dans un deuxième temps aux employés de la Banque mondiale, ainsi qu'à leurs parents et amis. Ces personnes devaient cependant signer un document stipulant que leur achat ne serait pas à l'origine de conflits éthiques ou d'intérêts, réagit Wipro.

Après cette annonce, le cours de l'action Wipro a reculé immédiatement de plus de 10 pour cent ce matin. Selon Wipro, ses rentrées auprès de la Banque mondiale n'étaient pas significatives, mais il est naturellement facile de faire un rapide parallèle avec Satyam, actuellement aux prises avec un scandale comptable. Avant que le scandale n'éclate chez Satyam, l'entreprise avait été interdite d'offres pendant 8 ans par la Banque mondiale, et ce pour corruption.

Nos partenaires