Windows 7 arrive (mais ne vous débarrassez quand même pas encore de Vista

29/10/08 à 11:40 - Mise à jour à 11:39

Source: Datanews

Comme on pouvait s'y attendre, Microsoft a pour la première fois levé un coin du voile recouvrant la prochaine version desktop de Windows - Windows 7 - lors de sa Professional Developers Conference (PDC).

Comme on pouvait s'y attendre, Microsoft a pour la première fois levé un coin du voile recouvrant la prochaine version desktop de Windows - Windows 7 - lors de sa Professional Developers Conference (PDC).

Ray Ozzie, Chief Software Architect, et son équipe se sont à cette occasion livrés à un formidable exercice d'équilibre en louant les nouvelles possibilités de Windows 7, sans pour autant déprécier Vista. En marge, ils ont aussi répété que Vista SP1 a bien résolu la plupart des problèmes et que quiconque passe à Vista sera aussitôt paré pour Windows 7.

La version présentée se caractérisait surtout par les changements apportés à l'interface utilisateur avec une barre des tâches nettement améliorée, puisqu'elle offre un aperçu clair des fenêtres ouvertes avec prévisualisation éventuelle. Il est aussi possible d'appeler rapidement du doigt une 'jumplist', à savoir une liste émergente ('pop-up') des documents les plus récemment consultés par exemple.

Microsoft a en effet également beaucoup investi dans une interface tactile répondant à toute une série de mouvements des doigts. Comme dans Windows 7, tous les mouvements et clics de souris peuvent à présent être traduits en mouvements tactiles, les applications existantes peuvent aussi les exploiter. Tout cela a fait l'objet d'une démonstration sur un grand écran tactile.

Autre innovations: les 'libraries' (des collections virtuelles de fichiers, quel que soit leur emplacement de stockage physique, éventuellement même sur d'autres ordinateurs), de meilleures commodités de réseau et de gestion des appareils connectés. L'on a remédié aussi aux frustrations nées du bombardement de messages par le User Account Control, en permettant à l'utilisateur de spécifier combien de ces messages il souhaite recevoir.

En gros, le premier message de Microsoft à propos de Windows 7 semblait s'adresser nettement davantage au consommateur-utilisateur final qu'au professionnel ICT et à l'utilisateur professionnel.

Lors de la PDC, Windows 7 a été présenté et proposé sous forme d'une pré-bêta 'M3'. Microsoft affirme qu'elle a bien tiré la leçon de l'introduction de Vista. A l'époque, il était manifeste que l'écosystème - les développeurs, producteurs de pilotes,... - n'était pas suffisamment prêt.

Le problème a été cette fois résolu en fournissant continuellement des sous-versions ('builds') aux principaux intéressés, mais aussi en mettant à leur disposition des moyens de test, en communiquant via le blog "E7", etc. Début de l'an prochain, on aura droit à une bêta, dont on obtiendra des informations judicieuses de manière strictement structurée (au moyen d'un Feedback Tool et d'un programme Customer Experience Improvement Data).

C'est sur cette base que Microsoft déterminera quand les versions 'release candidate', puis 'release to manufacturing' sortiront. Quant à la date de lancement exacte de Windows 7, le patron de Windows, Steven Sinofsky, senior vice-president Windows & Windows Live Engineering Group, ne l'a pas donnée avec exactitude, mais s'en est tenu à plus ou moins "trois ans après la 'general release' de Vista". Or Vista a été lancé fin 2006 pour les entreprises et fin janvier 2007 pour le grand public. Faites-le calcul...

Nos partenaires