WhatsApp revoit sa politique de confidentialité

26/08/16 à 10:49 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

Le service de messagerie WhatsApp a pour la première fois en quatre ans adapté sa politique de confidentialité et ses conditions d'utilisation. Cela est dû en grande partie à son rachat par Facebook.

WhatsApp revoit sa politique de confidentialité

Le service de messagerie internet WhatsApp a pour la première fois en quatre ans adapté sa politique de respect de la vie privée et ses conditions d'utilisation. Les documents adaptés reflètent à présent l'appartenance de WhatsApp à Facebook depuis 2014, son désir de partager des informations et d'introduire des fonctions telles le cryptage bout à bout et les appels WhatsApp. Le service de messagerie entend aussi tester dans les prochains mois des façons de faire communiquer ses utilisateurs avec des entreprises.

A partir de ce 25 août, les utilisateurs verront dans l'appli une référence aux nouvelles conditions d'utilisation. Ils disposeront d'un délai de trente jours pour décider s'ils les acceptent. "Dans la politique de confidentialité et les conditions, l'on trouvera désormais des informations sur la façon dont nous allons travailler avec Facebook", explique à l'agence Belga Matt Steinfeld, en charge de la communication chez WhatsApp. Et d'insister sur le fait que les informations partagées permettront au service de tenir à jour les statistiques d'utilisation et de combattre le spam (courriels indésirables). En outre, l'utilisation de Facebook devrait être améliorée par de meilleures suggestions d'amis et des publicités plus pertinentes. C'est possible en associant un numéro de téléphone avec les systèmes de Facebook.

WhatsApp insiste encore sur le fait qu'il ne partagera pas de numéros avec d'autres ou avec des entreprises, même pas sur le site social. Facebook n'aura pas non plus accès à la liste des contacts de l'utilisateur de WhatsApp, à moins qu'elle soit déposée sur Facebook. Le service de messagerie en ligne envisage en outre de tester dans les prochains mois des façons d'aider les utilisateurs à communiquer avec des entreprises. Steinfeld cite ici les exemples d'une banque qui envoie un message afin d'annoncer une possible transaction frauduleuse, ou encore d'une compagnie aérienne qui annonce un vol retardé. Pour effectuer ces tests, une adaptation de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation s'avérait nécessaire. L'application n'intégrera plus de bannières publicitaires, assure aussi WhatsApp. De plus, le cryptage des messages via l'application figurera à présent également dans les conditions et la politique de confidentialité adaptées. Le cryptage bout à bout garantira que seul l'expéditeur et le(s) destinataire(s) pourront lire les messages et personne d'autre, même pas WhatsApp et Facebook, apprend-on. Le site social Facebook avait racheté WhatsApp en 2014 pour un montant total de pas moins de 19 milliards de dollars. (Belga/EB)

En savoir plus sur:

Nos partenaires