Weyts va exploiter les données GSM et GPS dans l'opposition au trafic de transit dans le Vlaamse Rand

09/01/15 à 13:42 - Mise à jour à 13:42

Le ministre flamand de la mobilité Ben Weyts entend cartographier le trafic de transit dans le Vlaamse Rand au moyen des 'Floating Car Data', à savoir les données des GSM et GPS. Voilà ce qu'a déclaré le ministre N-VA au Parlement flamand.

Weyts va exploiter les données GSM et GPS dans l'opposition au trafic de transit dans le Vlaamse Rand

© BELGA

Dans ce but, Weyts a confié une mission à Be-Mobile, une entreprise flamande ayant une longue expérience (internationale) sur le plan des systèmes de transport intelligents (ITS) et du 'désembouteillage'.

Le réseau routier dans le Vlaamse Rand autour de Bruxelles souffre depuis des années déjà de la formation de files et du trafic de transit. Selon le ministre Weyts, ce trafic de transit est 'une plaie' et impacte la viabilité de la région.

Pour cartographier le problème du trafic de transit et l'objectiver, Weyts a attribué un contrat à Be-Mobile. Cette entreprise exploite les 'Floating Car Data', une technologie qui utilise les signaux des smartphones et des GPS pour suivre les flux de trafic.

Weyts: 'Les données seront puisées de manière anonyme et ne serviront qu'à obtenir une image globale de l'ensemble du réseau routier. Des interventions malencontreuses seront ainsi évitées.'

L'objectif est que Be-Mobile effectue non seulement des mesures de référence en vue de cartographier la situation actuelle, mais examine aussi l'impact d'interventions ultérieures. Les premières mesures se feront avant la fin de l'année d'abord dans les environs immédiats de l'aéroport. (Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires