webOS devient open source

12/12/11 à 14:22 - Mise à jour à 14:22

Source: Datanews

HP va lancer sur le marché webOS en tant que logiciel open source. Même si l'existence du système d'exploitation mobile est ainsi assurée, l'entreprise renonce de la sorte définitivement à ses précédentes ambitions d'installer webOS par défaut sur tous les PC et tablettes de l'entreprise. webOS n'a jamais pu rivaliser avec les systèmes d'exploitation mobiles concurrents comme iOS, Android et Windows Phone. En août dernier, l'ex-CEO, Leo Apotheker, décidait même d'interrompre le développement de la plate-forme et d'abandonner la tablette TouchPad tournant sur webOS.

webOS devient open source

HP va lancer sur le marché webOS en tant que logiciel open source. Même si l'existence du système d'exploitation mobile est ainsi assurée, l'entreprise renonce de la sorte définitivement à ses précédentes ambitions d'installer webOS par défaut sur tous les PC et tablettes de l'entreprise.

webOS n'a jamais pu rivaliser avec les systèmes d'exploitation mobiles concurrents comme iOS, Android et Windows Phone. En août dernier, l'ex-CEO, Leo Apotheker, décidait même d'interrompre le développement de la plate-forme et d'abandonner la tablette TouchPad tournant sur webOS.

Depuis lors, HP a entrepris diverses tentatives pour fourguer son webOS à des fabricants tels Samsung et HTC, mais sans succès, en témoigne la décision d'en faire désormais un système d'exploitation open source. En le proposant gratuitement, HP espère pouvoir éveiller l'intérêt des développeurs d'applis.

webOS avait été introduit en 2009 par Palm, qui fut rachetée un an plus tard par HP pour un montant d'1,2 milliard de dollars. A l'époque, le principal fabricant de PC au monde avait encore de grands projets pour le système d'exploitation. Il envisageait même de l'utiliser pour équiper une grande partie de ses produits, dont les imprimantes, PC, ordinateurs portables, nouveaux téléphones mobiles et même tablettes.

Jusqu'à ce que Leo Apotheker annonce soudainement qu'il envisageait de vendre la division PC de HP. Le TouchPad, qui n'avait jamais vraiment reçu sa chance, fut alors proposé à un prix de dumping. Depuis lors, les ventes sont tellement bonnes que HP veut revenir sur sa décision de se replier entièrement sur le marché des tablettes.

Meg Whitman, la nouvelle CEO, veut aujourd'hui aussi que HP continue de miser sur webOS. De nombreux analystes suggèrent que cela pourrait indiquer que du nouveau matériel pour webOS sera développé (même si Whitman ne veut pas revenir dans l'arène des smartphones).

L'on ne sait pas encore clairement sous quelle forme HP proposera les licences open source, mais l'entreprise souhaiterait donc elle-même miser encore sur la nouvelle variante. En outre, elle investirait à nouveau, mais de manière plus modeste, dans le futur développement de webOS.

En savoir plus sur:

Nos partenaires