Webmission se tourne vers Singapour

15/10/13 à 09:59 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Oubliez la Silicon Valley. Cette année, Webmission, conjointement avec une délégation d'entrepreneurs ICT belges, se rend à Singapour, le concentrateur technologique asiatique.

Webmission se tourne vers Singapour

Oubliez la Silicon Valley. Cette année, Webmission, conjointement avec une délégation d'entrepreneurs ICT belges, se rend à Singapour, le concentrateur technologique asiatique. Webmission est une organisation qui regroupe et accompagne des starters technologiques belges. Une fois par an, elle organise un voyage vers un important concentrateur technologique international. C'est ainsi que dans le passé, elle a déjà effectué des missions dans la Silicon Valley et à Austin, alors que cette année, elle se tourne pour la première fois vers l'Orient.

"Singapour est sans aucun doute le principal 'tech-hub' d'Asie", explique l'organisateur, Antoine Perdaens. "Nombre d'entreprises européennes en sont conscientes aussi. Spotify notamment prospecte le marché asiatique au départ de Singapour, alors que beaucoup d'acteurs internet américains et asiatiques s'y sont établis également."

Par son voyage à Singapour, Webmission entend avant tout souligner l'importance du marché asiatique pour les starters: "Ce marché est peut-être quelque peu plus fermé que le marché américain, mais il est aussi sensiblement plus vaste et une fois que vous y êtes, cela peut aller vite."

C'est ce dont a conscience aussi une institution comme la gantoise iMinds, qui possède aujourd'hui déjà un ancrage à Singapour et qui aide des entrepreneurs belges à mener à bien leur passage sur le marché asiatique.

Le voyage de Webmission à Singapour aura lieu la semaine du 25 novembre. Les personnes intéressées peuvent d'ores et déjà en découvrir le programme lors d'une des soirées d'information prévues.

La prochaine session d'information sera organisée le jeudi 17 octobre au soir. Xavier Damman de Storify y sera présent.

En savoir plus sur:

Nos partenaires