WebDIV: l'arrêt était planifié

07/05/12 à 12:09 - Mise à jour à 12:09

Source: Datanews

Ceux qui ont cru voir dans l'arrêt de l'application WebDIV un nouveau problème informatique, accusant le secteur public de tous les maux, en sont pour leurs frais: la réinternalisation de l'application n'a finalement pris que quelques heures de plus que prévu.

WebDIV: l'arrêt était planifié

Ceux qui ont cru voir dans l'arrêt de l'application WebDIV un nouveau problème informatique, accusant le secteur public de tous les maux, en sont pour leurs frais: la réinternalisation de l'application n'a finalement pris que quelques heures de plus que prévu.

Certes, l'application WebDIV de gestion des immatriculations de véhicules par le SPF Mobilité a été inaccessible pendant 4 jours, soit du 28 avril au 3 mai. Mais l'arrêt avait été planifiée... et communiqué à toutes les parties intéressées, qu'il s'agisse des partenaires du projet (La Poste et Portima par exemple) ou des citoyens par un message sur le site. Seul hic: l'application a été disponible à partir du 4 mai au matin pour les clients B2B et du 4 mai à 14 h pour les clients B2C.

Il faut savoir que l'application a été totalement réécrite afin d'abandonner la plate-forme mainframe sous DB2 d'IBM hébergée chez NRB au profit de serveurs virtualisés en VMware dans le datacenter du SPF Mobilité. Une migration réalisée avec la collaboration de CSC avec l'outil COOL/Gen de CA et une base de données Oracle associée à JBoss notamment, outre des web services développés en interne. Sachant qu'il est prévu de faire de WebDIV une source de données authentiques offrant des liens vers d'autres acteurs comme le SPF Finances, les sociétés de leasing, les assureurs, la police ou encore le système Car-Pass (exactitude du compteur kilométrique) notamment.

En savoir plus sur:

Nos partenaires