Web 3.0 et TenForce: Premiers résultats concrets

12/09/11 à 11:08 - Mise à jour à 11:08

Source: Datanews

Voici un an, l'intégrateur belge TenForce s'engageait dans le projet LOD2 (Linked Open Data) de la Commission européenne visant à rendre à terme l'ensemble des données publiées sur l'internet accessibles au format RDF (Resource Description Framework) et permettre ainsi leur exploitation par les entreprises et particuliers.

Web 3.0 et TenForce: Premiers résultats concrets

Voici un an, l'intégrateur belge TenForce s'engageait dans le projet LOD2 (Linked Open Data) de la Commission européenne visant à rendre à terme l'ensemble des données publiées sur l'internet accessibles au format RDF (Resource Description Framework) et permettre ainsi leur exploitation par les entreprises et particuliers.

S'étendant sur 4 ans, ce projet regroupe des partenaires de 7 pays européens spécialisés en technologie Linked Open Data destinée à assurer l'intégration et la publication de données structurées sur le web.

A l'époque, Bastiaan Deblieck, cofondateur et directeur général de TenForce, déclarait: "Un internet des données ouvre des opportunités gigantesques pour nos clients d'entreprises privées et d'organismes publics. Nous avons l'intention d'être à la pointe de cette évolution."

Entre-temps, plusieurs projets pilotes ont été lancés, essentiellement avec des organisations gouvernementales. C'est ainsi que TenForce a développé, avec l'université de Leipzig, le scorecard de l'Agenda Numérique de la DG Société de l'Information (Neelie Kroes) qui permet de visualiser des données statiques et de les transformer en Open Data. Par ailleurs, des acteurs comme l'Office des Publications de l'UE fait appel à TenForce pour la gestion de leurs métadonnées afin de les publier à terme sous forme d'Open Data. TenForce a également conclu un partenariat avec la néolouvaniste Iris qui fait appel à son expertise pointue. Et la ville de Gand est l'un des promoteurs les plus actifs d'Open Data.

De même, TenForce a mis sur pied en janvier dernier, dans le cadre du consortium LOD2, une rencontre avec Fedict pour sensibiliser les pouvoirs publics à ce nouveau standard. Et le 20 septembre prochain, TenForce organise à Louvain un événement destiné à faire connaître Open Data à l'administration communale et à la Province.

Toujours dans la seconde moitié de septembre, le consortium LOD2 présentera les premiers résultats de ses travaux de recherche. Une première version du stack LOD est d'ores et déjà disponible. Ce stack comprend une série de composants logiciels développés par des entreprises privées et universités, et nécessaires ou utiles au stockage, à la publication, à la gestion, à l'enrichissement et à la visualisation de données ouvertes.

TenForce s'attend à voir de 2 à 4 projets Open Data être lancés en 2012 et planchera dans les prochaines années sur une intégration plus étroite encore des différents composants. Dans ce cadre, la société recrute d'ailleurs des ingénieurs pour travailler sur les big data, l'ontologie, les métadonnées, le contenu non-structuré, etc.

En savoir plus sur:

Nos partenaires