Wearefront clarifie le rock-'n-roll

19/06/17 à 13:22 - Mise à jour à 13:21

Il n'y a aucun secteur où l'internet offre autant d'options que celui de la promotion de votre groupe musical. Pour pouvoir distinguer encore la forêt de MySpace, Facebook, Bandcamp, Soundcloud et bien d'autres à travers les arbres, voici qu'a été créée la jeune entreprise Wearefront. Elle vous permet de gérer d'un seul coup tous les profils et vous distille des conseils pratiques pour votre marketing.

Wearefront clarifie le rock-'n-roll

© Olivier Donnet

Instagram, Facebook, Twitter, Bandisintown, Soundcloud, Spotify, Deezer,... En tant qu'artiste, il n'est vraiment pas évident de tout gérer correctement et de choisir le support ad hoc au moment propice. Avec Wearefront, tout devient nettement plus facile, selon son fondateur, Jeroen Peeters. Conjointement avec un collègue-étudiant, il a donc imaginé une plate-forme regroupant le tout et distillant aussi des conseils.

"Votre groupe pourra y créer une page avec des liens vers tous vos comptes sociaux", explique Peeters. "C'est pratique pour les fans qui pourront ainsi tout trouver sur votre groupe en un clin d'oeil: où ils pourront se livrer à du streaming, où se trouve votre page Facebook,... Il s'agira aussi du lien le plus intéressant pour informer vos amis, quand vous avez découvert un nouveau groupe."

Cela n'offrira que des avantages à l'artiste. Wearefront collectera en effet toutes les données de tous ces comptes, afin que vous découvriez aussi quelles actions rapportent ou non. "Si vous postez une photo de votre nouveau single sur Instagram, vous pourrez comparer. Et vous observerez par exemple que vous avez reçu beaucoup plus de réactions, lorsque vous avez partagé une image animée issu de votre clip vidéo. Ce sont des choses intéressantes en vue d'améliorer votre marketing."

En outre, Wearefront servira également d'outil de réservation et d'organisation. "Chaque membre de votre groupe pourra saisir des données disponibles, après quoi le système saura quelles dates retenir pour des réservations. Ensuite, libre à vous de prévoir une période plus longue pour une tournée et de poster cela dans la foulée sur des sites tels Bandsintown ou Songkick."

Les groupes verseront un forfait pour l'utilisation de Wearefront, mais Peeters pense déjà plus loin: "Dans une deuxième phase, nous voulons aussi nous engager dans la distribution musicale et dans le merchandising. Nous travaillerions alors à la commission et, à long terme, nous voudrions également rendre possible ce qu'on appelle l'affiliate marketing entre groupes et, par exemple, des marques de guitare ou de piano. Nous pensons que les groupes orientés marketing seront à coup sûr intéressés."

La plate-forme est encore en plein développement et doit encore être lancée, mais Peeters est déjà prêt à recruter des utilisateurs grâce à une stratégie s'inspirant un tant soit peu de celle du piratage: "Nous voulons d'abord veiller à ce que cela devienne viral. Voilà pourquoi nous allons nous-mêmes propager les liens sur lesquels toute l'info est collectée, afin que les fans puissent aussi la partager. Ensuite et sur base de chiffres, nous pourrons cibler les groupes, afin de les convaincre de l'utilité de travailler avec notre produit."

Wearefront est hébergée sur le Corda Campus d'Hasselt et se trouve aussi dans le giron de StartIt@KBC. Provisoirement, aucun investissement n'est encore prévu. "Nous assurons nous-mêmes le développement", explique l'étudiant-entrepreneur. "Nous n'avons donc pas besoin de capital. L'argent n'est actuellement pas à l'ordre du jour."

Wearefront

Siège social: Hasselt

Nombre d'associés: 2

A la recherche de capital supplémentaire?: Pas encore

Site web: www.wearefront.be

Nos partenaires