Waze connaît des problèmes à LA

20/04/18 à 13:32 - Mise à jour à 13:31

Source: Datanews

A Los Angeles, un représentant local a suggéré que Waze soit accusée d'avoir provoqué des 'situations dangereuses' dans son district. L'appli a en effet permis par exemple de circuler dans une rue caractérisée par une pente de 32 pour cent.

Waze connaît des problèmes à LA

Vue aérienne de Los Angeles © imageBROKER/Hans Blossey

David Ryu, un échevin de Los Angeles, souhaite que la ville passe en revue les possibilités d'intenter un procès à Waze. "Waze a pris à la légère les plans de circulation dans des quartiers de notre ville, ce qui a mis en danger la sécurité routière", déclare-t-il dans un communiqué. "Ses réponses ne sont pas suffisantes, et ses solutions sont inexistantes. Selon Waze, la problématique des embouteillages générés est le prix à payer pour l'innovation. Je dis moi que c'est un non-sens."

Ryu est déjà le deuxième politicien local à s'en prendre à l'appli. Quelques jours avant en effet, l'échevin Paul Krekorian avait déjà déposé une plainte formelle auprès du département de la circulation pour des problèmes similaires.

Pentes sévères et quartiers insécurisés

Quiconque utilise souvent Waze, s'est probablement déjà retrouver sur une route insolite, voire un chemin de terre. C'est précisément l'une de ces routes soi-disant 'créatives', qui provoque la controverse à LA. L'appli cartographique envoie en effet le trafic dans un chemin local caractérisé par une pente de 32 pour cent, l'une des côtes les plus fortes de tout le pays. Selon les habitants, ce trafic supplémentaire provoque des accidents, peut-on lire dans le Los Angeles Times.

Krekorian déclare qu'il dénonce cette problématique - et celle des embouteillages dans le quartier - depuis deux ans déjà, mais que Waze et sa société-mère Google refusent de rencontrer les politiciens locaux.

A présent que toujours plus de gens utilisent l'appli de Waze - ou des services similaires -, elle fait l'objet dans le monde entier de critiques quant à la façon dont elle impose sans grandes informations contextuelles l'utilisation des trajets les plus courts par les conducteurs. Notre pays lui-même a, il y a quelques années, eu par exemple maille à partir avec les 'files TomTom', mais Waze, elle, est aussi tenue pour responsable de quelques accidents mortels.

C'est ainsi qu'un conducteur se serait retrouvé dans un lac en suivant les recommandations de Waze. Et lors de vastes incendies de forêt aux Etats-Unis, l'appli aurait envoyé des gens en direction de la zone à évacuer plutôt que l'inverse. En 2015, Waze avait également été très critiquée au Brésil, où l'appli aurait envoyé quelques touristes dans une favela mal famée. La conductrice du véhicule, une femme de septante ans, avait été tuée dans ce quartier dangereux.

Nos partenaires