Voyez comment l'Inde a lancé une fusée intégrant un nombre record de satellites (vidéo)

16/02/17 à 14:27 - Mise à jour à 14:27

Hier mercredi, l'Inde a lance une fusée avec à son bord pas moins de 104 satellites. Maintenant qu'ils tournent en orbite autour de la Terre, on peut affirmer qu'il s'agit là d'un record officiel.

Voyez comment l'Inde a lancé une fusée intégrant un nombre record de satellites (vidéo)

© .

C'est à 4H58' que la fusée a été lancée de la base de Chennai, sur la côte sud-est du pays. Une demi-heure après le lancement, les satellites ont été mis en orbite autour de la Terre à une altitude de 500 kilomètres environ. Cela ne s'est pas fait simultanément, et les satellites suivront des directions différentes, afin de ne pas se heurter.

Ce qui est étonnant dans cette mission spéciale, c'est que seuls trois des 104 satellites appartiennent à l'Inde. Les Etats-Unis ont prévu 96 nano-satellites, alors qu'Israël, le Kazakhstan, les Pays-Bas et la Suisse en ont chacun un. Le chargement se composait d'un grand satellite de 714 kilos servant à observer la Terre. Les autres nano-satellites pèsent chacun moins de 10 kilos, selon le journal The Guardian. Cette prouesse n'a pas nécessité de technologie vraiment innovante, mais elle démontre que les satellites deviennent toujours plus petits et que leur poids diminue. En outre, le record du nombre de satellites lancés simultanément a été largement battu, puisque le précédent record avait été établi par la Russie en 2014 avec 37 satellites.

Grâce à ce lancement, l'Inde est définitivement considérée à présent comme un acteur sérieux dans le secteur aérospatial, où on s'attend à ce que ce type de lancement ne fasse que se multiplier en raison de la demande croissante de services en matière télécom.

Le combat avec SpaceX est engagé

En septembre 2014, l'ISRO, le pendant indien de la NASA américaine et de l'ESA européenne, fut la quatrième agence - après celles des Etats-Unis, de l'ex-Union Soviétique et l'ESA - à réussir à mettre en orbite un engin spatial autour de Mars. Cette mission spatiale coûta à l'Inde 73 millions de dollars environ, soit quasiment un dixième de ce que la NASA avait investi dans une mission similaire.

Dans les années à venir, l'ISRO entend concurrencer l'entreprise aéronautique SpaceX d'Elon Musk. Cette dernière est occupée à mettre au point une fusée réutilisable, ce qu'ambitionne de faire aussi l'ISRO. Mais SpaceX a pris beaucoup d'avance, puisqu'elle a déjà fait atterrir sept fois une fusée sur Terre. L'Inde estime qu'il lui faudra encore neuf ans, avant qu'une fusée de sa propre conception puisse être réutilisée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos