Vous planifiez 2 journées de travail pour faire vos emplettes

22/10/09 à 10:40 - Mise à jour à 10:39

Source: Datanews

Les employés prévoient en moyenne 14,4 heures, soit un peu moins de 2 journées de travail, pour faire leurs courses en ligne sur un PC de leur entreprise. Voilà ce qui ressort d'une enquête menée par Isaca, une association internationale de professionnels de l'ICT.

Les employés prévoient en moyenne 14,4 heures, soit un peu moins de 2 journées de travail, pour faire leurs courses en ligne sur un PC de leur entreprise. Voilà ce qui ressort d'une enquête menée par Isaca, une association internationale de professionnels de l'ICT.

Exactement la moitié des plus de 1.200 employés interrogés par Isaca prévoient de faire des courses en ligne sur l'ordinateur de leur entreprise durant la période des fêtes. Un sur 10 envisage même d'y consacrer 30 heures. La moyenne se situe à 14,4 heures. Les principales explications de ce phénomène sont la facilité (34 pour cent) et l'ennui (23 pour cent).

Le fait que la facilité soit le principal argument, est, selon Isaca, encore renforcé par la crise. Suite à la suppression d'emplois autour d'eux, les employés ont en effet souvent reçu un supplément de travail à accomplir et donc, faire leurs emplettes en ligne leur permet de gagner du temps. Mais un informaticien interrogé sur quatre pense que son entreprise perdra durant la période des fêtes quelque 15.000 dollars de productivité par employé.

Isaca met de plus en garde contre les risques de sécurité que représente le shopping en ligne au travail car c'est la porte ouverte aux virus, aux pourriels (spam) et aux attaques de hameçonnage (phishing). Les employés qui font leurs emplettes en ligne, sont, selon l'organisation, davantage enclins aussi à adopter d'autres comportements à risque. Ils font par exemple également du télébanking (51 pour cent), cliquent sur des liens dans des courriels qui les orientent vers des sites de shopping (40 pour cent) ainsi que sur des liens sur des sites de socialisation (15 pour cent). Un cinquième d'entre eux déclarent même ne pas être préoccupés par le fait que leurs activités en ligne puissent mettre en danger la sécurité de leur entreprise.

Le fait enfin qu'1 employé sur 10 envisage de faire ses courses en ligne avec un appareil mobile, tel qu'un téléphone intelligent ou un PDA, est décrié encore davantage par Isaca. Faire du shopping en ligne sur des appareils mobiles est en effet souvent encore nettement plus dangereux que sur un PC de bureau, ce qui accroît encore le risque de problèmes de sécurité et de pertes de données. L'organisation conseille donc aux employeurs d'informer et de former correctement leurs employés sur les dangers potentiels du shopping en ligne à partir de l'équipement mis à leur disposition par l'entreprise.

Nos partenaires