Vous avez dit 'scasher'?

08/11/11 à 10:46 - Mise à jour à 10:46

Source: Datanews

La KBC autorise désormais les paiements entre smartphones.

Vous avez dit 'scasher'?

La KBC autorise désormais les paiements entre smartphones. Et la banque lance du coup un nouveau terme: 'scasher'.

'Scasher' - contraction de 'to scan' et de 'to cash' - combine la technologie QR (dont les codes QR se généralisent de plus en plus) et l'appli de mobile banking de KBC/CBC précédemment lancée, ce qui permet de transférer plus rapidement de l'argent d'un compte à un autre au moyen de deux smartphones.

Le bénéficiaire de l'argent crée lui-même un code scash avec l'appli KBC/CBC-Mobile Banking sur son smartphone. Il a ensuite la possibilité d'introduire un montant ou une communication. Le payeur scanne ensuite le code scash au départ de l'appli sur son smartphone avant d'enfoncer la touche 'Envoyer argent' et de confirmer ensuite le paiement avec son mot de passe. Si le payeur ne dispose pas de l'appli KBC/CBC-Mobile Banking, le bénéficiaire opte pour l'e-mail plutôt que le code scash. Ce faisant, le bénéficiaire reçoit automatiquement un courriel renfermant les données de paiement avant que le transfert soit effectivement réalisé.

Le paiement se fait en temps réel. Le bénéficiaire peut donc vérifier directement après le scashing que le montant a bel et bien été versé. Plus besoin donc de dicter, de recopier ou d'introduire des numéros de compte. La KBC y voit surtout un intérêt dans des situations typiques comme la participation à un cadeau commun entre collègues ou un diner entre amis où chacun paie sa quote-part, mais où certains n'ont pas le montant exact. La KBC examine la possibilité de déployer plus avant le scashing, par exemple en ajouter des codes scash à des factures ou des imprimés.

En savoir plus sur:

Nos partenaires