Votre smartphone accueillera-t-il bientôt des mégots de cigarette?

18/05/15 à 13:59 - Mise à jour à 13:59

Grâce à un nouveau procédé, les mégots de cigarette pourront aider à stocker énormément d'énergie, selon des chercheurs sud-coréens.

Votre smartphone accueillera-t-il bientôt des mégots de cigarette?

© U.S. News

Le projet porte sur le recouvrement des électrodes des super-condensateurs. Un super-condensateur peut stocker réellement beaucoup d'énergie et est considéré comme une future alternative à l'accu classique. Il pourra fournir de l'énergie pour les téléphones mobiles, ordinateurs, voire voitures électriques par exemple.

Des chercheurs sud-coréens ont réussi à transformer des mégots de cigarette en un matériau de haute valeur pouvant servir pour le recouvrement des électrodes.

Filtres de cigarette

Le nouveau procédé exploite les fibres de l'acétate de cellulose, une matière synthétique que l'on retrouve dans la plupart des filtres de cigarette. Ces derniers peuvent être transformés à leur tour en un matériau à base de carbone via une technique simple, la pyrolyse (échauffement).

Ce matériau contient des mini-pores permettent de stocker davantage d'énergie que le carbone, le graphène et les nanotubes de carbone, ces matériaux utilisés aujourd'hui pour recouvrir les électrodes, mentionnent les Coréens dans la publication spécialisée Nanotechnology.

Non dégradables

"Notre étude démontre que les filtres de cigarette utilisés peuvent être transformés en un matériau de haute valeur à base de carbone par un simple processus ne se composant que d'une seule étape", déclare le professeur Jongheop Yi de l'Université Nationale de Séoul. "Il offre une solution écologique au besoin croissant d'énergie dans notre société."

C'est donc mieux encore qu'un recyclage. Les filtres de cigarette sont en effet toxiques et non biologiquement dégradables. Chaque année, des milliards de ces filtres utilisés aboutissent dans la nature.

(IPS)

Nos partenaires