Voo n'investira plus dans son réseau

09/09/11 à 12:25 - Mise à jour à 12:25

Source: Datanews

Le câblo-opérateur wallon interrompt ses investissements dans son réseau. Pour Voo, le responsable n'est autre que le régulateur, l'IBPT.

Voo n'investira plus dans son réseau

Le câblo-opérateur wallon interrompt ses investissements dans son réseau. Pour Voo, le responsable n'est autre que le régulateur, l'IBPT.

Daniel Weekers, directeur de la stratégie chez Voo, estime que la décision de l'IBPT d'obliger à ouvrir le câble à des tiers, coûtera quelque 65 à 300 millions d'euros. "Chez le régulateur, personne ne se demande qui va payer. Résultat: nous n'allons plus investir dans notre réseau. Je ne prends pas le risque d'investir pour que quelqu'un d'autre en profite", explique Daniel Weekers dans une interview accordée à De Tijd. Il craint un coup stratégique de la part de Belgacom: "Belgacom serait soi-disant intéressée par revendre de la TV analogique. Nous devons effectuer tous les investissements et quand tout sera prêt, Belgacom se retirera. Ils seraient fous de cannibaliser leur propre offre de TV numérique."

Daniel Weekers ajoute que Voo et Telenet collaboreront plus intensément: "Nous examinons beaucoup de dossiers conjointement. Tout ce qui peut nous fournir un avantage financier est intéressant." Le duo pense ainsi à l'achat commun de décodeurs interactifs.

L'été dernier, Voo et Telenet ont décroché la quatrième licence mobile. Ils n'envisagent pas de développer un réseau propre, mais négocient avec Base et Mobistar. Cela ne se passe cependant pas facilement. "C'est le BHV du secteur télécom. L'on y évoque tant de choses différentes", explique Weekers. C'est ainsi que le partenaire devra prendre aussi l'informatique et la gestion de la clientèle à son compte. D'ici 18 mois au plus tard, le nouvel acteur devra lancer son offre mobile.

Daniel Weekers ajoute encore qu'une fusion entre Voo et Telenet n'est pas à l'ordre du jour.

En savoir plus sur:

Nos partenaires