Voo dévoile son tarif de triple play

16/10/06 à 00:00 - Mise à jour à 15/10/06 à 23:59

Source: Datanews

C'est une offre de triple play dont la tarification reste temporairement modulaire qu'a annoncée vendredi Voo, l'association commerciale entre l'ALE (Liège) et Brutélé (Bruxelles et Charleroi). Les deux câblos, qui confirment leur volonté de rapidement fusionner, chasseront dès le 23 octobre sur les plates-bandes de Belgacom en ajoutant la téléphonie IP à leur offre de télé numérique et d'internet.

Si l'on cumule l'abonnement à la télé, à l'internet et le forfait de téléphonie nationale illimitée, on ne dépasse pas les 50 euros. Auxquels s'ajouteront l'achat du modem, fourni par Motorola (75 euros) et d'un décodeur compatible avec celui de la chaîne cryptée Be TV pour la réception du bouquet numérique (99 euros) ainsi que des frais d'activation (60 euros).Voo raccorde aujourd'hui 613.000 ménages wallons et bruxellois. S'ils parviennent à racheter l'autre moitié du câble wallon (soit les sept intercommunales mixtes et Ideatel), ce chiffre sera plus que doublé. "Au cas où nous parviendrions à reprendre les huit autres câblos, il nous faudra de 4 à 6 mois pour y proposer l'offre commerciale de Voo", prédit le directeur général de Brutélé, Jean-Michel Adant.Pour lui, la concurrence de Belgacom TV n'a pas encore été très sensible. "Nombreux sont les clients qui ont pris Belgacom TV pour essayer leur technologie, parce que c'était gratuit, mais sans pour autant résilier leur abonnement au câble". L'offre de Voo cible avant tout le marché des particuliers. "Le chiffre d'affaires global pour le segment business reste faible par rapport à la partie résidentielle", explique le président de l'ALE, André Gilles .Pour compléter avec la téléphonie son offre de triple play, Voo affirme n'avoir consenti qu'un investissement assez léger, inférieur à 1 million d'euros, dont un tiers a été réservé à l'acquisition d'un commutateur de Cedar Point. Le solde de l'investissement a principalement servi à l'achat de logiciels de provisioning. Bien que Brutélé avait signé avec BT pour l'interconnexion de ses services business, c'est Belgacom qui a été sélectionnée par Voo pour l'interconnexion de la téléphonie résidentielle.Pour la VOIP, Voo utilisera la spécification PacketCable. Chaque fois qu'un appel est émis, cette norme réserve une bande passante d'environ 100 Kbps entre la tête de réseau et le commutateur pour assurer une communication de bonne qualité. "Il s'agit donc exclusivement de VOIP sur notre réseau câblé et à aucun moment la voix ne transite par l'internet", explique Jean-Michel Adant. "L'évolution des technologies nous permet de commercialiser la voix sans changer l'équipement de nos têtes de réseaux. C'était très différent lorsque Telenet s'est lancé et a dû investir lourdement, à l'époque, pour développer son service de téléphonie vocale".Selon les responsables de Voo, l'ALE et Brutélé sont "bénéficiaires et en bonne santé. Il n'y a pas beaucoup de sociétés de télécoms en Belgique, à part Belgacom, qui peuvent en dire autant", a encore ajouté Jean-Michel Adant.

Nos partenaires