VoIP mobile: pas encore pour tout de suite

06/03/07 à 00:00 - Mise à jour à 05/03/07 à 23:59

Source: Datanews

Les fournisseurs de téléphonie mobile ne se bousculent pas vraiment pour introduire les appels via internet et le VoIP. A présent que toujours plus de téléphones mobiles supportent l'internet rapide et WiFi, les premiers produits et services apparaissent néanmoins sur le marché.

Actuellement, seul un petit club très select de connaisseurs utilise les applications VoIP sur les téléphones intelligents ('smartphones') et les PDA en Europe, selon Conrad Tuytte, CUO de Meucci. Ce spécialiste belge évalue, à la demande de fournisseurs de téléphonie, des réseaux dans des dizaines de pays sur la qualité et le transfert des communications. L'entreprise vient de commencer à cartographier l'utilisation du trafic VoIP entre GSM pour ces mêmes commanditaires."Les nouveaux téléphones intelligents supportent toujours mieux VoIP, ce qui élimine un fameux obstacle. Les fournisseurs sont cependant extrêmement circonspects avec ce phénomène. Avec VoIP, la voix devient une composante du trafic des données avec un tarif fixe comme modèle de facturation. Cela aura un grand impact sur les revenus vocaux existants. En outre, le fait est que les dispositifs de données existants dans les réseaux ne suffisent pas pour matérialiser un transfert à grande échelle de la voix vers le trafic des données et ce à court terme", ajoute Tuytte.Qualité de la communicationC'est à cause de la crainte d'une douche froide que le développement de VoIP sur le GSM n'est pas encore finalisé. En raison d'une utilisation inefficace de la largeur de bande, les applications VoIP exigent une telle capacité de réseau que la qualité des communications est mise en cause. "Skype, par exemple, nécessite au minimum une connexion de 100 Kbps pour une bonne communication. Or une connexion GSM normale a assez de 12 Kbps. Une communication VoIP entre un appareil UMTS et une application utilisant une connexion fixe ne pose aucun problème, mais bien entre deux GSM", explique encore Tuytte. Sur une échelle de qualité des communications téléphoniques allant de zéro à cinq que Meucci utilise ('mean opinion score'), les communications VoIP se situent à présent entre deux et quatre, alors que les communciations GSM sur tous les réseaux mobiles dépassent toujours largement le quatre.Meucci estime qu'il faudra encore attendre trois ans avant que VoIP soit une application vraiment intégrée aux téléphones mobiles. Actuellement, les fournisseurs ne sont pas encore pressés. L'entreprise téléphonique britannique 3G est la première à fournir Skype avec sa carte de données UMTS.

Nos partenaires