Voici pourquoi Twitter ne s'est pas fait engloutir par Facebook

06/11/13 à 13:40 - Mise à jour à 13:40

Source: Datanews

Mark Zuckerberg de Facebook a tenté par deux fois de racheter Twitter. Ci-après, découvrez pourquoi les fondateurs du site de microblogging n'ont jamais accepté.

Voici pourquoi Twitter ne s'est pas fait engloutir par Facebook

Mark Zuckerberg a entrepris deux tentatives pour acquérir le site social concurrent Twitter: directement via le co-fondateur Jack Dorsey et indirectement via des canaux officiels. Le directeur de Facebook a proposé une offre de rachat de 500 millions de dollars.

Mais la vente ne s'est pas faite. Les raisons pour lesquelles Twitter a rejeté cette offre, se trouvent dans un courriel interne que le co-fondateur de Twitter, Evan Williams, envoya à l'époque à ses collègues. Ce courriel a été à présent (partiellement) reproduit dans le nouveau livre 'Hatching Twitter: A True Story of Money, Power, Friendship and Betrayal' du journaliste Nick Bilton.

"A mon avis, il y a trois raisons qui poussent à vendre une entreprise", écrit Williams. "1. Le prix de rachat est aussi élevé que la valeur future de l'entreprise. 2. Il y a une menace imminente de la part d'un concurrent. 3. L'on a l'opportunité d'aller travailler pour une entreprise fantastique."

Evan Williams estimait que Facebook ne répondait à aucune de ces raisons: "Primo, Twitter est devenue une entreprise milliardaire et même nettement plus que cela, à mon avis. Secundo, selon moi, il n'y a aucun concurrent qui puisse mettre à mal Twitter - notre concept est si unique que même une entreprise comme Facebook ne dispose pas des moyens de l'imiter. Et tertio: je n'utilise pas Facebook et j'ai pas mal de réserves à formuler à l'égard de leur personnel et de leur façon de mener leur barque."

Steve Ballmer de Microsoft et le vice-président américain Al Gore ont eux aussi tenté d'acheter Twitter.

En savoir plus sur:

Nos partenaires