VMware supprime 900 emplois malgré de bons résultats

31/01/13 à 11:57 - Mise à jour à 11:57

Source: Datanews

En 2012, VMWare a enregistré trois pour cent de bénéfice net en plus qu'en 2011, mais supprimera néanmoins 900 postes de travail, fermera quelques départements et vendra une partie de ses biens.

VMware supprime 900 emplois malgré de bons résultats

En 2012, VMWare a enregistré trois pour cent de bénéfice net en plus qu'en 2011, mais supprimera néanmoins 900 postes de travail, fermera quelques départements et vendra une partie de ses biens.


Le spécialiste de la virtualisation VMware a réalisé en 2012 un bénéfice net de 746 millions de dollars, en hausse de trois pour cent par rapport à l'année précédente. Son chiffre d'affaires annuel a lui grimpé de 22% à 4,61 milliards de dollars, dont 2,38 milliards en dehors des Etats-Unis. L'entreprise table cependant pour 2013 sur une croissance plus faible de son chiffre d'affaires comprise entre 14 et 16 pour cent.


Malgré ses bons résultats en 2012, VMware va quand même supprimer 900 de ses 13.800 emplois, notamment dans sa division SlideRocket. Cette division produit du software pour le renouvellement en temps réel de présentations sur les sites web. Ce software n'adhère guère au coeur de métier de l'entreprise sur lequel le CEO Pat Gelsinger veut davantage se replier. "Nous mettrons moins l'accent sur des produits tels SlideRocket et d'autres qui ne répondent pas prioritairement aux attentes des clients de VMware", a déclaré Gelsinger.


D'un communique du SEC, il apparaît que VMware fermera en 2013 quelques départements et vendra plusieurs de ses biens. Aucun autre détail n'est mentionné dans ce communiqué légalement obligatoire. Il en ressort toutefois que des licenciements pourraient aussi avoir lieu dans des divisions non nommément citées de VMware. * Ces trois dernières années, VMware a procédé à six rachats, ce qui a gonflé son personnel jusqu'à 6.700 collaborateurs. L'entreprise déclare cependant qu'elle engagera cette année aussi du nouveau personnel, de sorte que la perte d'emplois nette sera limitée.


L'action n'a pas bien réagi à l'annonce des résultats. Son cours s'est replié dans un premier temps de 20%, avant de se reprendre quelque peu par la suite. Mais l'action de VMware n'a jamais été aussi basse en quatre mois. Le spécialiste du stockage EMC Corporation, qui possède une participation majoritaire dans VMware, a aussi vu le cours de son action régresser de quasiment 5%.

En savoir plus sur:

Nos partenaires