VMware rachète Desktone

15/10/13 à 14:52 - Mise à jour à 14:52

Source: Datanews

Afin d'enrichir son offre en desktop-as-a-Service, le spécialiste de la virtualisation VMware s'offre Desktone afin de l'intégrer à sa suite Horizon.

VMware rachète Desktone

Afin d'enrichir son offre en desktop-as-a-Service, le spécialiste de la virtualisation VMware s'offre Desktone afin de l'intégrer à sa suite Horizon.


Dans le cadre de sa stratégie d'IT-as-a-Service, VMware définit 3 axes de développement: le software defined datacenter (SDDC) où tant les serveurs que le stockage et le réseau sont virtualisés, et donc à base logicielle, le tout associé à des outils de gestion automatisée; l'end-user computing avec le VDI (virtual desktop infrastructure) et l'intégration des appareils mobiles; et le cloud hybride, étape intermédiaire entre l'infrastructure sur site et le cloud public.

A l'occasion de VMworld Europe à Barcelone, VMware a confirmé les annonces faites plus tôt dans l'année aux Etats-Unis, et notamment sa plate-forme de virtualisation vSphere, désormais en version 5.5, et l'offre Horizon Suite 5.3 en end-user computing. Mais la grand-messe des utilisateurs VMware (qui a rassemblé plus de 8.000 personnes) a été l'occasion d'annoncer le rachat de Desktone, la plus importante acquisition réalisée ces 6 derniers mois. Desktone est présente comme spécialiste du Desktop-as-a-Service avec une plate-forme de virtualisation de desktop multi-tenant permettant à des prestataires de services (dont Quest, Dimension Data, Fujitsu ou Dell notamment) de fournir des desktops et des applications Windows dans le cadre d'un service cloud. Avec comme atouts le fait d'être multi-tenant (chaque client étant dans son propre environnement sécurisé), de permettre le self-service de desktops virtuels, d'être basé sur une architecture grid (flexible et évolutive) et d'offrir un coût de déploiement réduit (grâce notamment à sa base open source). Le produit de Desktone s'intégrera dans la suite Horizon.

Ajoutons que VMware a annoncé la déclinaison européenne de son programme de cloud hybride avec le lancement en bêta d'un Cloud Hybrid Service au départ d'un datacenter basé à Londres. Question de garantir aux clients la localisation géographique des leurs données, le tout associé à des garanties en termes de respect de la législation locale. D'ores et déjà, ce service existe aux Etats-Unis (3 datacenters), mais sera déployé dans d'autres pays européens dans le courant 2014.

En savoir plus sur:

Nos partenaires