"Vista sera la cible de maliciels en 2008"

20/11/07 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

L'an prochain, les 'cybercriminels' vont toujours plus se tourner vers le nouveau système d'exploitation de Microsoft, Windows Vista. Voilà ce que prévoit l'entreprise de sécurité McAfee dans un rapport sur les risques en matière de sécurité pour 2008. La virtualisation pourrait également poser des problèmes.

L'an prochain, les 'cybercriminels' vont toujours plus se tourner vers le nouveau système d'exploitation de Microsoft, Windows Vista. Voilà ce que prévoit l'entreprise de sécurité McAfee dans un rapport sur les risques en matière de sécurité pour 2008. La virtualisation pourrait également poser des problèmes.

McAfee établit un top dix des principaux risques en matière de sécurité pour 2008. A présent que la part de marché de Windows Vista augmente nettement, le système d'exploitation devient une cible toujours plus attractive pour les auteurs de codes malfaisants, peut-on lire dans le rapport.

McAfee s'attend aussi à ce que les 'cybercriminels' prennent de plus en plus pour cible les applications web et les services en ligne. Selon les enquêteurs, les réseaux sociaux, tels MySpace et Facebook, seront toujours davantage utilisés pour collecter des informations personnelles sur les utilisateurs d'un ordinateur. Cette information permettra de créer des courriels d'hameçonnage ('phishing') à la fois plus crédibles et à orientation personnelle.

Selon les enquêteurs, l'hameçonnage visera toujours davantage des sites web moins connus, parce que les grands sites, tels ceux des banques et d'autres services de paiements en ligne, sont sans cesse mieux protégés. McAfee met en garde contre le fait que les utilisateurs internet recourent souvent aux mêmes données pour se connecter aux différents sites web. Il en résulte qu'il devient plus aisé de 'craquer' l'information des comptes sur des sites web peu connus.

Les enquêteurs lancent aussi un avertissement à propos des 'botnets', des attaques sur les logiciels de messagerie instantanée et VoIP. Ils prévoient cependant une diminution de l''adware', parce que les autorités s'opposent de plus en plus fermement aux diffuseurs de logiciels publicitaires indésirables.

L'utilisation croissante de logiciels de virtualisation ira de pair avec l'apparition de davantage de brèches potentielles dans la sécurité et leur exploitation, ajoutent encore les enquêteurs. En 2007, l'entreprise de sécurité a déjà enregistré une croissance exponentielle du nombre de failles dans les logiciels VMware.

En collaboration avec Computable

Nos partenaires