Vision Consulting se déploie dans le Belux

09/01/12 à 16:39 - Mise à jour à 16:39

Source: Datanews

Déjà présente en France depuis quelques années, la marque Vision Consulting sera désormais le porte-drapeau des activités de consultance et de formation de Vision IT Group en Belgique et au Luxembourg.

Vision Consulting se déploie dans le Belux

Déjà présente en France depuis quelques années, la marque Vision Consulting sera désormais le porte-drapeau des activités de consultance et de formation de Vision IT Group en Belgique et au Luxembourg.

Capitalisant sur le rachat en 2007 d'Optium en France, le groupe Vision IT Group, basé en Belgique, avait lancé la marque Vision Consulting Group afin de regrouper les activités de conseil métier et de conseil en qualité logicielle. Une marque encore renforcée par la reprise à la mi-2010 des activités de GFI en Allemagne (dont 80% concernaient la consultance en ERP en général, et SAP en particulier).

C'est désormais au tour de la Belgique de voir apparaître Vision Consulting Group. Certes, Paris continuera à assumer la direction opérationnelle, mais les activités de consultance dans notre pays seront consolidées. Outre les équipes de Vision IT Group, le personnel de Vision Ezos (Wavre) et de Vision IT Group North (Lokeren) sera fusionné pour donner une entité de 120 personnes et de 13 millions EUR de chiffre d'affaires.

Les métiers couverts comprendront la maîtrise d'ouvrage, principalement pour le secteur de l'énergie (Elia, Electrabel, Fluxys, Ores et Sibelga sont clients, avec désormais aussi un focus sur Intergraph, un logiciel de cartographie pour l'énergie), les projets de conformité aux normes (Bâle, Sox, Solvency), la qualité logicielle, le conseil dans la mise en oeuvre d'ERP, la migration d'applications vers le cloud et la consultance Sharepoint (Record Bank, D'Ieteren, Total et la Province de Namur sont cités comme références).

Désormais, Vision Consulting représente 50% du chiffre d'affaires de Vision IT Group, une société qui a réalisé en 2011 un CA de 120 millions EUR.

Si "la prudence est de mise pour l'année 2012", Marc Urbany, co-président se réjouit que "tous les grands donneurs d'ordre nous ont renouvelé leur confiance", même si les prix sont sous pression. Une baisse de prix que le groupe entend compenser par une réduction des coûts et surtout une amélioration des marges en créant davantage de valeur ajoutée.

Nos partenaires