Visicalc, le premier tableur

17/11/06 à 00:00 - Mise à jour à 16/11/06 à 23:59

Source: Datanews

Visicalc, le premier tableur tournant sur l'IBM PC, fête cette année son 25e anniversaire. En effet, la version Dos de Visicalc a vu le jour en 1981 et explique en grande partie le succès inattendu du PC d'IBM dans le monde professionnel.

Nombre des lecteurs de Data News n'ont sans doute pas connu le monde de l'avant-tableur. A l'instar de bien des grandes innovations, le tableur apparaît comme une idée basique. Pourtant, le tableur est issu de l'imagination d'un homme, en l'occurrence de Dan Bricklin qui, sur son site web www.bricklin.com, précise photos à l'appui l'endroit exact où il a mis au point Visicalc. C'était en été 1978 lors d'une randonnée en vélo sur une route de campagne menant à Martha's Vineyard. La première version est née en 1979 pour l'Apple II et avait été écrite en Assembleur (langage machine) par Bob Frankston, collègue de Ban Bricklin. Ce dernier affiche sur son site une saisie d'écran de la version alpha préliminaire de Visicalc. A l'époque, il n'existait évidemment aucun programme capable de réaliser des saisies d'écran. Cette 'saisie' est donc une photo 35 mm réalisée avec un téléobjectif et un temps de pause plus long. Frankston programmait la nuit parce que le temps de calcul sur le 'mainframe' Multics du MIT était moins cher. La programmation se faisait dans le grenier. Frankston se branchait par modem et utilisait un terminal d'impression DEC LA-120 pour communiquer avec le 'mainframe'. Par la suite, Bricklin exposera la puissance de Visicalc au cours d'un cours magistral à la Harvard Business School où il étudiait. La tâche consistait à réaliser une projection financière sur 5 ans d'une campagne de marketing de Pepsi. La version de Visicalc utilisée alors ne permettait pas d'imprimer, ce qui ne permettait pas de retranscrire les chiffres apparaissant à l'écran. Bricklin n'expliquera toutefois pas à son professeur comment il en était arrivé à ces chiffres, car Visicalc devait encore rester un secret. La projection financière apparaissait comme impressionnante à cette époque, puisqu'il fallait alors toujours utiliser une machine à calculer. La première publicité pour Visicalc est apparue dans Byte Magazine de mai 1979. Il s'agissait d'une bande-annonce avec cette seule question: "Comment a-t-on pu s'en passer?" Qui aurait pu imaginer un tel sens visionnaire puisque le tableur est aujourd'hui devenu partie intégrante de l'univers de l'ordinateur. Pourquoi Visicalc n'a-t-il pas fait l'objet d'une demande de brevet? Dan Bricklin consacrera un article complet à cette question. Il en ressort qu'à l'époque, les brevets logiciels n'avaient que peu de chance de s'imposer parce qu'un logiciel était considéré comme réalisé sur la base d'algorithmes mathématiques qui, tout comme les lois de la nature, ne sont pas brevetables. Le programme était donc protégé par les législations sur la propriété intellectuelle et le droit des marques, ce qui n'a pourtant pas empêché Visicalc d'être copié. Visicalc continue à tourner aujourd'hui sur des PC dans une fenêtre DOS sous Windows. Il est encore possible de télécharger la première version sur le site web de Bricklin. Mais n'attendez pas un support de la souris ou une aide interactive.

Nos partenaires