Vidéo: les 25 selfies les plus dangereux au monde

16/10/15 à 15:24 - Mise à jour à 15:23

Source: Knack

En 2015, davantage de personnes sont décédées en prenant de périlleux selfies que suite à des attaques de requins. Et oui, vous lisez bien...

Selon le site web Mashable, 12 personnes ont déjà perdu la vie en 2015 en prenant de dangereux selfies. Par comparaison, le nombre de morts dus à des attaques de requins en est provisoirement à huit. Quatre des 12 victimes sont mortes des suites d'une chute. La deuxième cause la plus fréquente est l'accident de train. En Russie, deux hommes se sont pris en photo, tout en dégoupillant une grenade. Ils n'ont pas survécu. Tel fut le cas aussi d'un homme aux Etats-Unis qui s'est lui-même tiré une balle dans la nuque tout en effectuant un autoportrait.

Ce sont surtout des touristes qui se laissent prendre au... jeu périlleux des selfies. C'est ainsi que les parcs naturels américains reçoivent la visite de personnes qui s'aventurent dangereusement près des ours et autres bisons. Un collaborateur du Waterton Canyon au Colorado a déclaré que des gens s'approchent parfois à trois mètres des ours. Le parc a déjà dû fermer ses portes, après que plusieurs visiteurs se soient fait attraper à s'approcher trop près des animaux. Dans le Yellowstone National Park, cinq personnes - dans des accidents individuels - ont été encornées par des bisons.

Les événements sportifs ne sont pas en reste. Au Tour de France, des chasseurs de selfies 'supportent' ainsi les coureurs de manière inconsidérée.

Spend hours waiting on Holme Moss for Tour de France. Turn back when riders arrive to get a selfie. #brokenbritain pic.twitter.com/XBoHKI7Ywj -- Alexander Britton (@adbritton) July 6, 2014

Spend hours waiting on Holme Moss for Tour de France. Turn back when riders arrive to get a selfie. #brokenbritain pic.twitter.com/XBoHKI7Ywj -- Alexander Britton (@adbritton) July 6, 2014 © twitter

Le nombre de décès en Russie est si alarmant que le ministère de l'intérieur a lancé une campagne intitulée: 'Les autoportraits peuvent vous coûter la vie'. Le poster connexe reprend la liste des endroits, où il est dangereux de prendre des selfies. La campagne prodigue aussi le conseil selon lequel 'un selfie est aussi mortel qu'une arme'.

Pourquoi les gens prennent-ils donc autant de risques pour se prendre en photo? BBC a demandé l'avis de Lee Thompson, un photographe, dont le selfie pris à 38 mètres de hauteur près du Christ Rédempteur à Rio De Janeiro a fait le tour de la toile en 2014. Thompson: 'Les gens pensent qu'ils pourront connaître leur moment de gloire avec des photos telles que la mienne.'

Thompson est photographe professionnel et dirige une agence de voyages. Sa photo - qui a été prise en toute sécurité, insiste-t-il - devait servir à faire parler de son agence de voyages.

D'une étude réalisée par l'Ohio State University, il ressort - de manière peu surprenante - que les gens qui postent beaucoup de selfies, se distinguent davantage sur le plan narcissique. Le jeu en vaut la chandelle pour ces personnes, selon le responsable de l'étude Jesse Fox. Elles espèrent en effet engranger de nombreux j'aime et des commentaires élogieux. 'Ces j'aime sont une manière de mesurer sa popularité. Aujourd'hui, il ne suffit plus de partager une photo de soi car tout le monde le fait. Il faut aller plus loin car c'est ainsi que l'on se distingue et que l'on suscite des réactions.'

Même s'ils coûtent des vies, ces selfies délirants n'effraient pas. Au contraire. La vidéo YouTube ci-après reprenant les 25 autoportraits les plus dangereux au monde a ainsi été visionnée à plus de 20 millions de reprises.

En savoir plus sur:

Nos partenaires