'Veuillez ne pas tweeter trop durant les Jeux Olympiques!'

30/07/12 à 11:52 - Mise à jour à 11:52

Source: Datanews

Après les difficultés rencontrées avec les données chronométriques lors des courses cyclistes olympiques sur route, le Comité International Olympique (CIO) tente d'endiguer quelque peu la fougue Tweeter des spectateurs. Cela résonne un peu comme un poisson d'avril après tous les efforts consentis pour faire de Londres 2012 les premiers véritables 'Jeux des médias sociaux'. Le CIO a indiqué que l'utilisation endiablée de Tweeter par les spectateurs a provoqué des problèmes de couverture TV des épreuves olympiques de cyclisme sur route (tant chez les hommes que chez les femmes).

'Veuillez ne pas tweeter trop durant les Jeux Olympiques!'

Après les difficultés rencontrées avec les données chronométriques lors des courses cyclistes olympiques sur route, le Comité International Olympique (CIO) tente d'endiguer quelque peu la fougue Tweeter des spectateurs.

Cela résonne un peu comme un poisson d'avril après tous les efforts consentis pour faire de Londres 2012 les premiers véritables 'Jeux des médias sociaux'. Le CIO a indiqué que l'utilisation endiablée de Tweeter par les spectateurs a provoqué des problèmes de couverture TV des épreuves olympiques de cyclisme sur route (tant chez les hommes que chez les femmes). Les spectateurs ont éprouvé du mal à connaître les écarts séparant les différents groupes de coureurs, parce que les données ne parvenaient pas être transférées à cause d'une utilisation trop importante de Tweeter sur le parcours.

Les points fixes où les temps étaient enregistrés, ont bien fonctionné. Mais selon un porte-parole du CIO, les vélos des coureurs intégraient des mini-émetteurs GPS. Les données qui en émanaient, devaient être envoyées via un opérateur mobile non nommément cité à des fins de traitement et être mis à disposition des commentateurs et des spectateurs. Ce réseau fut toutefois surchargé, a-t-on déclaré au service communication du CIO. "L'Olympic Broadcasting Service (OBS), en charge des émissions TV, entend désormais répartir la charge sur plusieurs autres réseaux mobiles. Nous ne voulons certes pas empêcher les spectateurs de 'tweeter', mais les inviter à n'envoyer que des messages vraiment urgents."

Cette histoire est plutôt ironique dans la mesure où tous les opérateurs mobiles britanniques ont prévu un solide complément de capacité pour les Jeux Olympiques et où les spectateurs avaient été préalablement incités à exploiter pleinement les réseaux sociaux lors de ce grand événement sportif. Il y a quelques mois, un rapport du gouvernement britannique avait pourtant mis en garde contre de possibles problèmes réseautiques mobiles durant les périodes de pointe.

En savoir plus sur:

Nos partenaires