Vervotte en appelle à la prudence dans les déclarations sur l'avenir de Belgacom

03/12/09 à 09:50 - Mise à jour à 09:49

Source: Datanews

La ministre des entreprises publiques Inge Vervotte (CD&V) estime qu'il faut faire preuve de la circonspection requise quand on s'exprime sur le futur de Belgacom. Et d'indiquer que Belgacom est une entreprise cotée en Bourse.

La ministre des entreprises publiques Inge Vervotte (CD&V) estime qu'il faut faire preuve de la circonspection requise quand on s'exprime sur le futur de Belgacom. Et d'indiquer que Belgacom est une entreprise cotée en Bourse.

Vervotte réagit ainsi aux déclarations faites par le ministre de l'entreprise Vincent Van Quickenborne (Open Vld) qui avait dit ce mardi lors d'un débat que Belgacom deviendrait d'ici 2015 une entreprise télécoms purement privée.

La ministre de tutelle Vervotte insiste sur le fait que les choix futurs devront servir les intérêts de l'entreprise, de ses clients, de son personnel et de ses actionnaires. "La disponibilité de services de télécommunications accessibles financièrement et de haute qualité pour les citoyens et les entreprises, la pérennité de l'entreprise et l'emploi sont prioritaires", déclare-t-elle.

En outre et toujours selon la ministre CD&V, une infrastructure de télécommunications moderne constitue un atout majeur pour la compétitivité de l'économie en général et pour le développement de l'économie de la connaissance en particulier. "Voilà pourquoi le gouvernement doit garantir un cadre régulateur transparent, stable et équilibré et se comporter comme un actionnaire responsable", estime-t-elle.

De plus, Vervotte signale que la participation de l'Etat dans Belgacom a aujourd'hui un effet favorable sur le budget fédéral et que le maintien du centre décisionnel de Belgacom en Belgique peut renforcer l'emploi et la création d'une valeur ajoutée dans un secteur axé sur l'innovation.

Source: Belga

Nos partenaires