Verizon souhaite l'intervention d'Obama dans la guerre des brevets

26/08/11 à 12:03 - Mise à jour à 12:03

Source: Datanews

L'opérateur télécoms américain Verizon Wireless souhaite que le président Obama intervienne dans la guerre des brevets qui fait actuellement rage dans le secteur mobile.

Verizon souhaite l'intervention d'Obama dans la guerre des brevets

L'opérateur télécoms américain Verizon Wireless souhaite que le président Obama intervienne dans la guerre des brevets qui fait actuellement rage dans le secteur mobile.

The Wall Street Journal annonce que l'opérateur télécoms américain Verizon Wireless envisage de demander au président Obama de servir d'intermédiaire dans le conflit des brevets qui secoue pour l'instant le secteur mobile. Apple, Google, Microsoft, RIM, HTC, Samsung, Sony, LG et Motorola sont impliquées toutes d'une manière ou d'une autre dans cette lutte. Même Oracle - propriétaire du langage Java après le rachat de Sun - y est impliquée. Les entreprises télécoms se volent littéralement dans les plumes à coups de procès et de litiges. Le récent rachat de Motorola par Google par exemple est analysé à la lumière de ce combat. La plupart des analystes sont en effet d'accord sur le fait que le rachat en question est principalement une affaire d'acquisition de brevets.

Verizon estime que cette guerre aura un effet paralysant sur l'industrie mobile, et souhaite par conséquent que le président Obama aide à résoudre le problème. L'industrie mobile est actuellement l'un des seuls secteurs qui continue d'afficher une saine croissance et qui crée des emplois supplémentaires aux Etats-Unis. Verizon veut surtout qu'Obama bloque des décisions qui interdisent l'importation d'appareils mobiles. Les parties impliquées ne pourraient dès lors rien faire d'autre - tout comme cela s'est toujours fait dans le passé - que de régler leurs litiges devant les tribunaux en versant des dommages et intérêts ou en trouvant des arrangements à l'amiable. Actuellement, plusieurs procès sont en cours auprès de l''International Trade Commission' (ITC) américaine, à cause desquels des produits de Samsung, Apple, HTC, Motorola et Microsoft pourraient être bloqués. Verizon souhaite donc que ce pouvoir décisionnel soit retiré à l'ITC.

Dans l'Union européenne, le sujet est du reste aussi d'actualité. C'est ainsi qu'Apple a réussi à faire interdire la commercialisation du Samsung Galaxy Tab 10.1 dans de nombreux pays européens, alors que récemment encore, la vente de certains smartphones Galaxy de Samsung avait été aussi gelée en Allemagne. Une affaire à suivre sans aucun doute.

En savoir plus sur:

Nos partenaires