Vande Lanotte veut fusionner des services de médiation

24/04/13 à 09:39 - Mise à jour à 09:39

Source: Datanews

Le ministre fédéral de l'économie Johan Vande Lanotte (sp.a) espère économiser à terme 1 million d'euros en planifiant une fusion d'une série de services de médiation.

Vande Lanotte veut fusionner des services de médiation

Voilà ce qu'a déclaré le ministre hier mardi à la Chambre. Vande Lanotte aurait voulu réaliser cette réforme fin de l'année dernière déjà, mais il rencontre plus d'opposition que prévu. "Il s'agit là de mon dossier le plus ardu, assez bizarrement", voilà comment le ministre sp.a a qualifié son projet de regrouper le Centre de Recherche et d'Information des Organisations de Consommateurs (CRIOC) avec les services de médiation de la SNCB, du secteur de l'énergie et de celui des télécoms entre autres.

"Les instances ont très rapidement la tendance de se rendre immuables." Vande Lanotte n'envisage cependant pas de se modérer. Son cabinet a rédigé une note sur les gains d'efficience qu'une fusion offrirait.

Il s'attend ainsi à terme à réaliser une économie d'un million d'euros du simple fait qu'il faudra par exemple moins de personnes et moins de locaux. Cette note, il entend la présenter dans les semaines à venir au cabinet fédéral restreint, comme il l'a fait savoir à la commission de suivi de la crise financière. (Belga)

Mise à jour : le cabinet du ministre Vande Lanotte a fait savoir que l'objectif n'était pas d'intégrer l'IBPT. Seuls les différents services de médiation notamment en télécoms, énergie et la SNCB seront fusionnés. Rien ne change donc pour le régulateur des télécoms. Ce qui explique la modification de titre de l'article.

Nos partenaires