Vande Lanotte observe une baisse des prix sur le marché des télécommunications

10/07/13 à 16:01 - Mise à jour à 16:01

Source: Datanews

Une étude de l'IBPT menée à la demande du ministre Johan Vande Lanotte révèle que les utilisateurs peuvent réaliser de sérieuses économies en changeant de tarif ou d'opérateur. Dans le même temps, il loue la concurrence avec des opérateurs alternatifs.

Vande Lanotte observe une baisse des prix sur le marché des télécommunications

© belga

Une étude de l'IBPT menée à la demande du ministre Johan Vande Lanotte révèle que les utilisateurs peuvent réaliser de sérieuses économies en changeant de tarif ou d'opérateur. Dans le même temps, il loue la concurrence avec des opérateurs alternatifs.

L'étude compare postpaid, prepaid, téléphonie fixe, Internet fixe et, pour la première fois, également des formules de Triple Play (téléphonie fixe, télévision numérique et Internet fixe). Le comparateur de prix officiel, Meilleurtarif.be, qui a servi dans ce cadre existe depuis longtemps et est accessible pour tous. Mais avec cette étude, le ministre veut donner une ligne à suivre lors de la comparaison. Ainsi, il existe encore de fortes différences entre les tarifs de divers opérateurs qui offrent en grande partie le même service.

Ainsi, la facture d'un utilisateur GSM postpaid moyen (120 minutes d'appel, 100 SMS et 50 MB) peut varier de 9 à 25 euros par mois. Celui qui affiche une consommation faible à moyenne et est à la recherche d'un pack Triple Play peut trouver dans les 15 offres les moins chères des prix allant de 48,05 euros (Snow de Base) à 70,47 euros (numericable - Triple Play Start) par mois.

De fortes différences de prix s'observent ainsi pour quasiment chaque segment et pour chaque type d'utilisateur. Le ministre Vande Lanotte fait toutefois remarquer que les prix des télécommunications sont en baisse, et ce principalement pour la téléphonie mobile. Généralement, des fournisseurs alternatifs peuvent également rivaliser avec des acteurs plus importants.

Il ne s'agit probablement pas de la seule mesure que le ministre des télécommunications prendra pour encourager les consommateurs à changer d'opérateurs. Il avait déjà annoncé l'arrivée dès novembre d'une campagne "Osez comparer". Celle-ci doit inciter les gens, dans le prolongement de ce qui s'est passé sur le marché de l'énergie, à rechercher un tarif qui soit adapté à leurs besoins sur le plan des télécommunications.

En savoir plus sur:

Nos partenaires