Vanco en chute libre

28/09/07 à 09:40 - Mise à jour à 09:39

Source: Datanews

En quatre mois, l'opérateur de réseau virtuel Vanco a perdu quasiment deux tiers de sa valeur marchande, et le cours de son action régresse chaque jour un peu plus. Les analystes évoquent surtout un problème de liquidités.

En quatre mois, l'opérateur de réseau virtuel Vanco a perdu quasiment deux tiers de sa valeur marchande, et le cours de son action régresse chaque jour un peu plus. Les analystes évoquent surtout un problème de liquidités.

En Belgique, Vanco possède d'importants clients, comme l'entreprise de confection Sioen Industries et l'entreprise d'intérim USG People. L'opérateur virtuel ne dispose pas d'un réseau propre, mais propose des services sur base de réseaux de tiers tels BT, Verizon Business et Deutsche Telekom. Le 25 septembre, Vanco avertissait cependant, pour la deuxième fois en un mois, qu'il n'atteindrait pas sa cible en matière de cash-flow. Sur une base annuelle, l'opérateur perd ainsi 20 millions de livres (28 millions d'euros). Ses actionnaires ont vendu leurs valeurs, et Vanco a vu le cours de son action reculer d'un quart. L'entreprise souhaite à présent davantage se focaliser sur sa marge d'exploitation. Elle table cette année encore sur une perte de 45 millions de livres (64 millions d'euros).

Au cours du dernier semestre, son chiffre d'affaires a cependant grimpé de 25 pour cent à 98 millions de livres (140 millions d'euros). Récemment, elle a enregistré Ernst & Young comme nouveau client. Gartner place Vanco dans son quadrant des leaders, au même titre qu'Orange Business Services, AT&T et BT. La division belge, qui compte 14 collaborateurs, réalise quelque 5 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Nos partenaires