Van Quickenborne prépare un plan numérique

26/03/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Le ministre Van Quickenborne devrait dévoiler en mai un nouveau plan ICT traçant les grandes lignes de la politque ICT en Belgique.

Le ministre Van Quickenborne devrait dévoiler en mai un nouveau plan ICT traçant les grandes lignes de la politque ICT en Belgique.

De même, il espère que l'Europe s'accordera sur un plan comparable à la politique numérique du président américain Obama. Au cours d'une visite de travail à La Haye, Van Quickenborne s'est entretenu avec le secrétaire d'Etat néerlandais à l'Economie, Frank Heemskerk, pour dégager une vision commune. La Grande-Bretagne serait sur la même longueur d'onde, mais d'autres pays comme l'Allemagne seraient nettement plus réticents. Si Obama a certes donné l'impulsion, la mise en oeuvre concrète de son plan numérique divise. Ce qui a fait dire à Heemskerk au terme de l'entretien avec le Ministre Q: "L'autoroute numérique d'Obama est en fait une départementale numérique."

La visite du ministre s'inscrivait dans sa volonté d'ouvrir davantage le marché belge. Un ministre qui se dit partisan des réseaux ouverts, lesquels stimulent tant la concurrence que l'innovation. "Il faut en tout cas plus de deux acteurs. Un groupe de travail examine notamment pour l'instant s'il ne faudrait pas ouvrir le réseau câblé. Une décision à ce sujet doit tomber en mai", a confié Van Quickenborne qui voudrait aligner le fonctionnement de l'IBPT sur celui de son homologue néerlandais OPTA.

Le Ministre Van Quickenborne en a profité pour visiter des entreprises qui déploient des réseaux de prochaine génération, dont KPN et Reggefiber qui tirent des fibres optiques ultra-rapides jusqu'à l'intérieur des habitations, ou Worldmax qui exploite le tout premier réseau Wimax sans fil commercial à Amsterdam (cf. Data News n° 25 de 2008).

Nos partenaires