Van Quickenborne en faveur d'une harmonisation des normes de rayonnement des GSM

04/03/09 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

Le ministre de l'entreprise et de la simplification, Vincent Van Quickenborne, plaide pour une solution sensée dans le débat portant sur les normes de rayonnement des GSM. Il souhaite que les trois communautés appliquent une norme de rayonnement opérationnelle et harmonisée.

Le ministre de l'entreprise et de la simplification, Vincent Van Quickenborne, plaide pour une solution sensée dans le débat portant sur les normes de rayonnement des GSM. Il souhaite que les trois communautés appliquent une norme de rayonnement opérationnelle et harmonisée.

La cause de ce plaidoyer du ministre libéral réside dans la radicalisation de la norme de rayonnement du gouvernement bruxellois, qui devrait normalement entrer en vigueur le 14 mars. Cette norme (3 volts/mètre) sera, selon Van Quickenborne, quelque 200 fois plus stricte que celle recommandée par l'organisation mondiale de la santé, ce qui suscite des questions chez les opérateurs GSM.

Ceux-ci indiquent surtout que la nouvelle norme entraînera une réduction de la qualité du signal GSM. Et d'ajouter qu'ils devront installer 40 pour cent d'antennes en plus dans la région de Bruxelles-Capitale pour pouvoir offrir la même qualité.

Le ministre Van Quickenborne fait appel au bon sens. Pour lui aussi, les risques possibles pour la santé sont importants, "mais une évaluation réaliste s'impose", ajoute-t-il. Il répète que le 18 février lors d'un Comité de concertation entre les différents gouvernements, il avait été décidé de créer un groupe de travail appelé à étudier cette problématique. Pour Van Quickenborne, la nouvelle norme peut être plus stricte que la norme actuelle, "mais doit aussi être opérationnelle et de préférence harmonisée".

Et d'indiquer que si Bruxelles s'en tient à l'introduction de sa norme stricte, un protocole de collaboration doit de toute façon être conclu. Seul l'IBPT dispose en effet de la connaissance et de l'expertise pour contrôler et faire respecter les normes de rayonnement.

Source: Belga

Nos partenaires