Van Overtveldt entend scinder Google et Facebook

28/05/18 à 13:31 - Mise à jour à 13:30

Source: Datanews

Le ministre des finances Johan Van Overtveldt plaide auprès de ses collègues européens en faveur d'une réflexion commune sur une scission de Google et de Facebook.

Van Overtveldt entend scinder Google et Facebook

© Belga

"Je suis un économiste qui défend à fond le marché libre, mais cela n'a rien à voir avec le marché libre. J'invite donc mes collègues au sein d'Ecofin à ouvrir un débat sur une scission des géants technologiques", déclare le ministre dans le journal Het Laatste Nieuws.

Et d'ajouter qu'au sein d'Ecofin - le conseil des ministres des finances européens -, on parle d'une taxe à la transaction numérique, qui devrait faire en sorte que les grandes entreprises technologiques paient des impôts en Europe. Aujourd'hui, la plupart d'entre elles prétendent le faire, mais en s'implantant en Irlande ou en transférant leurs bénéfices d'un pays à un autre, elles peuvent profiter de conditions très favorables.

Ce dernier point ne représente cependant pas le coeur du débat, selon Van Overtveldt. Dans Het Laatste Nieuws, il indique que Google et Facebook possèdent conjointement un tiers du marché publicitaire mondial et disposent de telles réserves de trésorerie qu'elles ne doivent quasiment pas craindre la concurrence. Il estime par conséquent qu'une scission pourrait réduire leur monopole.

L'appel en vue de scinder Facebook avait été lancé la semaine dernière déjà par Guy Verhofstadt durant l'audition de Mark Zuckerberg. Ce dernier a ignoré la question, mais l'idée existe bel et bien. Une scission ferait en sorte que Facebook et Google combinent moins de données de diverses plates-formes. Mais aussi que les entreprises plus modestes puissent les concurrencer plus facilement avec des services individuels.

Nos partenaires