Va-t-on se connecter à l'avenir uniquement avec un selfie et une empreinte digitale?

26/10/15 à 13:20 - Mise à jour à 13:20

Il devient toujours plus normal de se connecter au moyen d'une empreinte digitale. Surtout depuis la percée du scanner d'empreintes digitales dans les plus récents smartphones. Chez MasterCard, il est déjà possible de se connecter avec un selfie. Est-ce cela qui nous attend à l'avenir?

Va-t-on se connecter à l'avenir uniquement avec un selfie et une empreinte digitale?

- © Belga

Il y a des adeptes et des adversaires de la connexion au moyen d'une empreinte digitale ou d'un autoportrait (selfie), aussi appelée connexion biométrique. "Les mots de passe ne sont pas sûrs, pas pratiques et peuvent être volés. Il est donc urgent d'y renoncer définitivement", déclare Ant Allan, spécialiste de l'authentification chez Gartner, à la BBC. "C'est aussi une forme de donnée qui peut prendre la fuite en cas d'intrusion à grande échelle", apprend-on encore.

La connexion au moyen d'une empreinte digitale devient toujours plus normale avec nos smartphones. Les plus récents modèles disposent tous d'un scanner à l'avant ou à l'arrière. Ce dernier permet de se connecter plus rapidement et offre à l'utilisateur l'avantage de ne plus devoir retenir des mots de passe ou codes compliqués. Même le selfie de connexion est occupé à percer.

Tout un chacun est unique

Ce phénomène est dû au fait que toute personne est tout à fait unique tant au niveau des oreilles, des yeux, des doigts que du visage dans son ensemble. Pas mal d'éléments peuvent en principe être utilisés pour la connexion biométrique. Le grand avantage, c'est que ce scannage s'effectue souvent plus vite que la saisie d'un code de connexion. Il ne faut plus non plus se souvenir d'un mot de passe pour certains services.

MasterCard, qui n'est pas la première entreprise venue, déploiera par conséquent à partir de 2016 la prochaine génération de solutions d'authentification. D'ici 2020, l'entreprise s'attend à ce qu'il soit tout à fait normal qu'on se connecte au moyen d'une empreinte digitale ou d'un selfie.

Expérience du client

"Il en résultera une meilleur expérience pour le client. Un balayage du doigt est quand même plus agréable qu'une connexion sur un mini-écran", affirme Chris Kangas, senior business leader Contactless Payment Solutions chez Mastercard Europe. Il s'agira ici en premier lieu de la reconnaissance vocale, des empreintes digitales et du visage. Mais cela peut aller encore plus loin."

Ce qui est intéressant, c'est que l'empreinte digitale ou le selfie sont irremplaçables, alors que le mot de passe l'est. Parlons-en justement du mot de passe: s'il tombe entre de mauvaises mains, l'on ne peut pas faire grand-chose. Comment réagir alors?

Combiner

"Il ne faut pas se contenter d'un seul élément", déclare Yves Van Seters d'IBM. "La reconnaissance du visage et la connexion biométrique sont une chose, mais dans notre monde actuel, il serait préférable de disposer de deux possibilités d'authentification sur tous les appareils. Il ne s'agit donc pas de supprimer le code pin ou le mot de passe, mais de les combiner à un selfie ou une empreinte digitale."

Car c'est là la meilleure manière de se protéger, estime Van Seters. Chaque empreinte digitale est unique. Si on la combine à un code pin ou d'accès très spécifique - de préférence avec plus de 4 chiffres -, on accroît fortement la sécurité. Mais cette empreinte digitale et ce selfie doivent eux-mêmes être bien protégés.

"Il convient de s'assurer qu'elle/il ne tombe pas dans des mains indélicates en le sécurisant tout particulièrement. Mais même dans ce cas - pensons à un piratage par exemple -, le criminel ne disposera que d'un élément seulement et n'aura toujours pas le code d'accès."

Nos partenaires