UZ Gent: Vers un projet SAP 'big bang'

25/03/11 à 11:11 - Mise à jour à 11:11

Source: Datanews

L'UZ Gent a abandonné l'approche phasée de son projet SAP. Même si cela retardera d'un an la date de mise en production prévue.

UZ Gent: Vers un projet SAP 'big bang'

L'UZ Gent a abandonné l'approche phasée de son projet SAP. Même si cela retardera d'un an la date de mise en production prévue.

Voici un an, on apprenait qu'Accenture avait décroché un contrat de projet ERP pour l'UZ Gent, d'une valeur de 3,5 à 4 millions EUR. Accenture devait déployer la solution SAP. Bart Sijnave, le directeur ICT de l'UZ Gent, prévoyait à l'époque de scinder le projet en un volet financier, suivi d'un module 'vendor invoice management' (scanning et traitement des factures) et diverses optimisations, pour ensuite aborder les aspects HR et logistique. Ce faisant, la première phase devait démarrer le 1er janvier 2011.

"Alors que nous avions adopté au départ une approche prudente en choisissant un déploiement phasé, sachant que notre situation est complexe avec de nombreux systèmes hérités, nous avons ensuite décidé d'opter pour une autre démarche dans la mesure où nous n'avions trouvé aucune valeur ajoutée", explique aujourd'hui Sijnave. C'est ainsi que la finance, les achats et le vendor invoice management, plus le reporting et la BI ont été englobés dans un projet big bang. L'ensemble sera certes déployé un an après la date initiale, à savoir le 1er janvier 2012 donc. "Nous disposerons alors d'une suite complète. De plus, les 30 interfaces différentes qui existent au sein de l'UZ Gent seront uniformisées et automatisées."

Sijnave a parfaitement conscience qu'un big bang impose beaucoup de pression sur le personnel. "Au niveau des interfaces, il faut également beaucoup nettoyer, uniformiser et aligner les données. Cela implique énormément de travail. J'ai prévu à cet effet un budget de support du personnel, mais pour l'instant, ce montant paraît heureusement très surestimé. Nous avons la possibilité, si nécessaire, de recourir à du personnel supplémentaire, même si jusqu'ici, nous pouvons assumer avec du personnel interne qui a été libéré pour différentes raisons [par ex. des infirmières qui, enceintes, ne peuvent exécuter que des tâches administratives]".

A ce jour, Sijnave paraît satisfait du travail fourni par Accenture. "Je n'ai en tout cas pas reçu de signal en sens contraire", résume-t-il. Même si les choses ne sont pas simples. "Nous savions que la tâche était ardue, mais il semble que nous l'ayons pourtant sous-estimée. Il ne s'agit pas tant d'une complexité technologique que, par exemple, le fait que nous devions respecter scrupuleusement la législation sur les hôpitaux."

Après 2012, la procédure d'adjudication devrait être lancée pour intégrer les HR dans SAP. A nouveau du pain béni pour Accenture? "La technologie est désormais choisie, mais l'implémentateur devra à nouveau être sélectionné."

En savoir plus sur:

Nos partenaires