Utiliser son smartphone avant d'aller coucher, c'est risquer la gueule de bois le lendemain

29/01/14 à 14:06 - Mise à jour à 14:06

Source: Datanews

Quiconque utilise son smartphone pour travailler juste avant de se mettre au lit, risque de se retrouver avec une gueule de bois le lendemain.

Utiliser son smartphone avant d'aller coucher, c'est risquer la gueule de bois le lendemain

L'utilisation d'un smartphone tard en soirée en vue de résoudre vite encore quelques problèmes liés au travail exerce un effet négatif sur notre niveau énergétique le lendemain. Voilà ce qui ressort d'une étude réalisée par la Michigan State University américaine. Vouloir effectuer plus de travail encore avec son smartphone avant d'aller coucher, se traduit par un rendement moindre le lendemain. L'effet est comparable à la gueule de bois après avoir fait la java toute la nuit.

Dans le cadre de l'étude, l'on a invité 82 managers à répondre chaque jour à plusieurs enquêtes et ce, pendant deux semaines. L'on a aussi pris en compte des enquêtes effectuées auprès de 161 travailleurs dans diverses branches. L'étude américaine a ainsi mis en lumière que l'utilisation d'un smartphone après 21 heures génère le lendemain de la fatigue et moins d'engagement.

"Le smartphone entrave notre sommeil, parce qu'il demande encore pas mal d'activité mentale tard dans la soirée. Il est alors malaisé de faire abstraction du travail et de s'endormir détendu", explique Russel Johnson, MSU management professor, sur le site web de The Telegraph. "Il n'empêche que nombreux sont ceux qui considèrent le smartphone comme l'un des principaux instruments destinés à augmenter la productivité au travail", poursuit Johnson.

Même si de l'étude américaine, il apparaît que les smartphones sapent la productivité, leur utilisation ne cesse d'augmenter. En outre, l'on y compare l'impact de l'utilisation du smartphone à celle d'autres produits électroniques. L'on apprend ainsi que le smartphone exerce un effet plus néfaste que de regarder la télévision ou que de surfer sur un ordinateur portable par exemple.

Outre l'exigence d'une activité mentale supplémentaire à un moment où le corps doit se détendre, la 'lumière bleue' que les smartphones émettent, a elle aussi un impact négatif car elle contrarie le fonctionnement de la mélatonine, une substance qui aide le corps humain à s'endormir.

"L'utilisation d'un smartphone avant de se mettre au lit exerce en même temps des effets psychologiques et physiologiques sur notre capacité d'endormissement et sur les fonctions réparatrices essentielles de notre sommeil", conclut Johnson. Ce qui provoque la gueule de bois... (WB)

En savoir plus sur:

Nos partenaires