Unizo règle l'amnistie et la légalisation des logiciels

03/12/09 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

La Business Software Alliance de lutte contre le logiciel illégal va suspendre ses attaques contre les membres de l'Unizo (l'association des classes moyennes flamandes) entre le 1er décembre et le 31 mars. En échange, l'Unizo lance une action de sensibilisation afin de lutter contre les logiciels illégaux.

La Business Software Alliance de lutte contre le logiciel illégal va suspendre ses attaques contre les membres de l'Unizo (l'association des classes moyennes flamandes) entre le 1er décembre et le 31 mars. En échange, l'Unizo lance une action de sensibilisation afin de lutter contre les logiciels illégaux.

"Les négociations ont été initiées suite aux plaintes de certains de nos membres qui avaient reçu la visite de la BSA", explique Karel Van Eetvelt, administrateur délégué de l'Unizo. "Il s'agit du premier accord de ce type en Europe", enchaîne Sarah Coombes, senior director Affaires juridiques de BSA EMEA.

L'Unizo et la BSA avaient déjà collaboré en 2004-2005 à des actions de sensibilisation. La BSA estime que l'an dernier, près de 25% de logiciels illégaux étaient encore utilisés en Belgique, soit selon l'association un manque à gagner de 269 millions $ en licences. "Pour chaque euro de vente de licence logicielle, on compte typiquement un euro de revenu pour les partenaires des éditeurs de logiciels", estime encore Elke Jeurissen, porte-parole de la BSA en Belgique. "N'oubliez pas que de petits éditeurs belges sont également victimes de l'utilisation illégale de logiciels", insiste encore Karel Van Eetvelt.

Dans la pratique, beaucoup d'entreprises ne savent même pas qu'elles utilisent des logiciels illégaux. D'où la mise sur pied par l'Unizo de sessions d'information avec un orateur de la BSA. Et le site web http://www.unizo.be/bsa propose un test de vulnérabilité pour les entreprises ainsi que des conseils, des programmes et une liste de consultants susceptibles d'aider les sociétés à auditer leur infrastructure logicielle. L'organisation va également diffuser à ses membres un modèle de règlement contre le téléchargement illégal à faire signer aux employés par les employeurs. Reste que la portée de ce règlement est limité puisque les non-membres de l'Unizo, les revendeurs, les actions en justice, les actions intentées par des membres individuels de la BSA et les affaires en cours ne sont pas couverts par ce règlement.

Nos partenaires