Une université britannique va mener des recherches sur le 5G

Stefan Grommen

09/10/2012 - 12:31

La Surrey University britannique vient de récolter 35 millions de livres sterling (43 millions d’euros) pour effectuer des recherches sur la technologie mobile de la cinquième génération.

La recherche technologique ne s’arrête jamais. Alors qu’ici, l’on déploie petit à petit des réseaux 4G mobiles ultrarapides, l’on réfléchit déjà au 5G dans des laboratoires et des universités. La Surrey University britannique, indique la BBC, dispose ainsi à présent de 35 millions de livres pour mener activement des recherches en la matière. L’argent provient d’opérateurs mobiles, de fabricants d’infrastructures et des autorités britanniques. Il sera dépensé à la mise en œuvre d’un '5G Innovation Centre' et à des recherches connexes.

"Pour nous, le 4G, c’est de l’histoire ancienne", déclare le professeur Rahim Tafozolli, directeur du Centre for Communications Systems Research de la Surrey University. "Cela fait dix ans déjà que nous nous sommes lancés dans le 4G. En tant qu’université, nous devons toujours avoir une longueur d’avance sur l’industrie." Le 5G devrait pouvoir faire face à l’énorme croissance du trafic mobile. "Tout semble indiquer que le trafic mobile double chaque année. Malheureusement, la capacité ne suit pas ce doublement annuel. Pour fournir une réponse, il faut une nouvelle technologie." Le 5G devrait aussi fonctionner de manière nettement plus économe en énergie.

Tafozolli table sur des réseaux 5G pour 2020. Jusque là, les tout nouveaux réseaux 4G devraient pouvoir tenir le coup, selon lui.

Les infos de DataNews aussi via Facebook

Plus sur: , ,

   

Réagir

 

Whitepapers

 
 

Nous vous recommandons aussi