Une startup spécialisée en software d'analyse de l'ADN récolte 7,5 millions d'euros

29/03/18 à 13:46 - Mise à jour à 13:46

UgenTec, une jeune entreprise limbourgeoise spécialisée en technologie médicale, vient de conclure une phase de financement de 7,5 millions d'euros. L'entreprise de biotechnologie entend ainsi étendre son logiciel d'analyse de l'ADN et ouvrir une filiale aux Etats-Unis.

Une startup spécialisée en software d'analyse de l'ADN récolte 7,5 millions d'euros

© Getty Images/iStockphoto

Le logiciel 'FastFinder' d'UgenTec permet d'agrandir de petits fragments d'ADN en un échantillon plus grand, ce qui est nécessaire pour la recherche sur le sida, le cancer et les maladies contagieuses. Normalement, cette opération s'effectue manuellement et exige donc beaucoup de temps, mais grâce à ce logiciel, l'ADN peut être agrandie trente fois plus rapidement. FastFinder s'avère donc d'une grande importance pour les laboratoires de recherche à grande échelle, étant donné qu'il est nettement plus efficient et réduit le risque d'erreurs humaines.

Fin 2016 déjà, l'entreprise limbourgeoise avait recueilli 2,15 millions d'euros de fonds, auxquels viennent à présent s'ajouter 7,5 millions de capital de croissance. L'entreprise envisage ainsi d'ouvrir une filiale aux Etats-Unis. "Notre principale préoccupation, c'est d'accélérer notre croissance. C'est ce à quoi nous allons nous atteler à l'avenir en passant en revue d'autres secteurs tels que la sécurité et la qualité alimentaire, l'agriculture et le bien-être animal", déclare Tom Martens, Chief Commercial Officer d'UgenTec.

L'argent récolté devrait aussi servir à étoffer le nombre de collaborateurs. C'est ainsi que cette année encore, quinze personnes au moins seront engagées, qui viendront s'ajouter aux trente collaborateurs actuels. Malgré l'ouverture d'une nouvelle filiale américaine, le département 'développement' et le siège de l'entreprise demeureront sur le Corda Campus d'Hasselt.

La phase d'investissement a été mise en oeuvre par les actionnaires existants, la direction et la société d'investissement LRM. Les investisseurs en biotechnologie Annie Vereecken et Herman Verrelst, l'IMEC, le Gemma Frisius Fonds et la KU Leuven notamment font partie des investisseurs existants.

Nos partenaires