Une startup louvaniste va gérer .deloitte et .kpn

25/04/12 à 12:11 - Mise à jour à 12:11

Source: Datanews

La petite entreprise de services louvaniste Sensirius va gérer les extensions internet de l'opérateur télécom KPN, du bureau de consultance Deloitte et du conseiller financier LPL Financial coté au Nasdaq. "En tout, nous avons pu attirer 15 clients", déclare le porte-parole de l'entreprise, Hans Seeuws, "ce qui représente plus de 20 extensions. Ce ne seront pas uniquement des marques, mais aussi 2 suffixes génériques et 2 villes. Outre Gand, nous aurons encore une métropole américaine dans notre portefeuille." Sensirius est la startup que Jan Jansen, Geert Debyser et Hans Seeuws ont créée après leur départ du gestionnaire de domaines belge DNS.be en 2010.

Une startup louvaniste va gérer .deloitte et .kpn

La petite entreprise de services louvaniste Sensirius va gérer les extensions internet de l'opérateur télécom KPN, du bureau de consultance Deloitte et du conseiller financier LPL Financial coté au Nasdaq. "En tout, nous avons pu attirer 15 clients", déclare le porte-parole de l'entreprise, Hans Seeuws, "ce qui représente plus de 20 extensions. Ce ne seront pas uniquement des marques, mais aussi 2 suffixes génériques et 2 villes. Outre Gand, nous aurons encore une métropole américaine dans notre portefeuille."

Sensirius est la startup que Jan Jansen, Geert Debyser et Hans Seeuws ont créée après leur départ du gestionnaire de domaines belge DNS.be en 2010. L'année dernière, le trio avait décroché le contrat de la gestion de l'extension .sx de l'île de Sint-Maarten et bientôt, la petite entreprise y ajoutera donc toute une série de nouveaux suffixes.

En comparaison avec ce que les acteurs en vue envisagent de faire (le groupe internet américain VeriSign se chargera assurément de quelques centaines d'extensions), cela ne représente évidemment pas grand-chose. Mais il n'empêche que des clients tels Deloitte, KPN et LPL Financial, ce n'est pas mal du tout sur un CV!

"Si Sensirius démontre qu'elle peut correctement gérer ces TLD sur la plate-forme OpenRegistry développée en interne, elle peut progresser jusqu'à devenir un acteur important", confirme Jan Corstens, spécialiste chez Deloitte. Pour vous donner une idée, le chiffre d'affaires des 15 clients dont il est question, atteindra 150 milliards d'euros.

Un partenaire technique comme Sensirius se charge de deux choses. Il prévoit le software et le hardware pour permettre aux clients d'enregistrer des nouvelles adresses internet sous une extension propre et ce, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, mais il s'assure aussi que ces adresses soient immédiatement disponibles sur internet.

"Tous les candidats doivent répondre aux normes imposées par le régulateur Icann", déclare-t-on chez Sensirius. "Ces normes sont si strictes que 9 candidats intéressés sur 10 choisissent d'externaliser leur gestion technique." Le prix de la gestion de 1.000 à 5.000 noms de domaine est d'environ 50.000 euros par an.

En savoir plus sur:

Nos partenaires