Une startup gantoise vend sa technologie à un développeur de jeux polonais

08/10/14 à 11:55 - Mise à jour à 11:52

Source: Datanews

Si vous jetez l'année prochaine votre dévolu sur le jeu Get Even, vous y trouverez assurément de la technologie belge. Ses développeurs vont en effet utiliser le middleware de l'entreprise gantoise Graphine pour afficher impeccablement des textures en haute résolution.

Une startup gantoise vend sa technologie à un développeur de jeux polonais

C'est la firme polonaise The Farm 51 qui choisit Graphine pour son prochain grand jeu. Pour ce dernier, les développeurs n'utiliseront quasiment que du contenu scanné. Cela signifie qu'ils vont transformer les bâtiments et environnements réels en textures numériques.

Mais générer un tel matériau demande aussi beaucoup de capacité de stockage et de puissance de calcul. Et c'est là que Graphine intervient. "Nous assurons en fait un chargement progressif. Le contenu est transféré du disque dur vers la mémoire vidéo", explique Aljosha Demeulemeester de chez Graphine. "Mais ce qu'il y a de particulier, c'est que l'on prend en compte les données qui seront affichées dans l'image virtuelle, des données qui vont être chargées juste à temps. Le côté innovant de notre technologie réside dans le minimalisme des fragments à charger."

Et Demeulemeester de citer l'exemple d'une table virtuelle dans un jeu: "Si votre personnage se trouve au dessus d'une table, la partie inférieure de celle-ci ne sera pas chargée et ce, jusqu'à ce que vous bougiez vraiment et regardiez par-dessous." Il en résulte que le jeu doit pré-charger nettement moins de contenu, ce qui impacte positivement ses performances. Outre le chargement/transfert efficient, Graphine se concentre aussi sur la compression. "Le débit en provenance du disque dur doit être optimal. Mais comme nous pouvons ainsi nous focaliser sur cette compression, nous pouvons transférer 2,5 fois plus de contenu qu'à l'ordinaire."

En savoir plus sur:

Nos partenaires