Une preuve Facebook en cas de tricherie aux examens

25/08/09 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

Les échanges entre étudiants sur Facebook peuvent être reconnus comme preuve en cas de fraude. Voilà ce qu'a décidé le conseil statuant sur les litiges relatifs aux examens du département (flamand) de l'enseignement.

Les échanges entre étudiants sur Facebook peuvent être reconnus comme preuve en cas de fraude. Voilà ce qu'a décidé le conseil statuant sur les litiges relatifs aux examens du département (flamand) de l'enseignement.

Le conseil s'est en l'occurrence penché sur la décision d'une école supérieure d'attribuer un zéro dans deux matières à deux étudiants qui avaient triché à des examens écrits, peut-on lire dans les journaux du groupe Corelio. Les surveillants les avaient vus parler pendant ces examens et avaient observé qu'ils regardaient continuellement dans leur direction, mais ils n'avaient trouvé aucune trace de copion papier. La tricherie fut éventée à la lecture du trafic échangé entre les deux étudiants sur Facebook juste avant et juste après les examens, où ils s'en vantaient.

Source: Belga

Nos partenaires