Une piste est-orientale pour Zetes

25/02/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Jusqu'à présent, Zetes s'est trop nettement concentrée sur l'Europe occidentale, estime Alain Wirtz, CEO, dans une interview accordée à La Libre Belgique, où il ajoute que cela va changer dans les prochains mois.

Jusqu'à présent, Zetes s'est trop nettement concentrée sur l'Europe occidentale, estime Alain Wirtz, CEO, dans une interview accordée à La Libre Belgique, où il ajoute que cela va changer dans les prochains mois.

Au cours des dix dernières années, le spécialiste de l'identification Zetes a racheté une vingtaine d'entreprises. Zetes est ainsi présente dans 12 pays, mais uniquement en Europe de l'Ouest (et en Israël). Dans une interview accordée à La Libre Belgique, son CEO, Alain Wirtz, déclare que les choses vont changer. "Jusqu'à aujourd'hui, nous considérions encore l'Europe de l'Est comme une entité unique, ce qui n'était pas une bonne approche."

Wirtz envisage trois pays prioritaires: la Tchéquie, la Pologne et la Hongrie. "Mais cela ne m'empêchera pas de rester vigilant quant à d'autres rachats possibles en Europe occidentale, tout particulièrement en Italie."

Cette année, le chiffre d'affaires de Zetes devrait s'établir à 160-170 millions d'euros (les résultats seront publiés le 19 mars). En 2008, l'entreprise s'attend à franchir le cap des 200 millions d'euros.

Nos partenaires