Une période historique pour l'IT

10/04/09 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Pourrais-je affirmer qu'il y a une différence essentielle entre la crise de 2001 et celle que nous traversons actuellement?

Pourrais-je affirmer qu'il y a une différence essentielle entre la crise de 2001 et celle que nous traversons actuellement?

Du moins, si j'observe la situation par le prisme de l'informatique. En 2001, l'IT était l'épicentre du tremblement de terre. La bulle internet était le résultat de la rencontre de promesses délirantes et de concrétisations inexistantes. Aujourd'hui, les conditions ont changé. Et pourtant, on peut encore lire les mêmes commentaires qu'en 2001.

Les coûts de l'informatique doivent diminuer et toutes sortes de sites ciblant les CIO parlent de "survivre à la crise", pas tant du point de vue de l'entreprise, mais bien du point de vue de l'informatique. Le CFO est décrit comme le malfrat qui sabre dans les budgets et le CEO est à nouveau dépeint comme celui qui ne comprend rien à l'informatique. En outre, la pression qu'il exerce sur l'IT serait en décalage total avec les prestations qui doivent être fournies.

Nous devrions pourtant nous réjouir d'avoir à faire à des CEO qui osent affronter la réalité en face et à des CFO qui calculent scrupuleusement comment l'IT ne doit pas vivre au-dessus de ses moyens. Les responsables IT qui prennent des airs de chiens battus jouent avec le feu. De plus, le pire ennemi de l'entreprise se trouve à l'extérieur et pas à l'intérieur. C'est dehors qu'il faut partir au combat.

Un CIO qui cherche à s'aligner sur les objectifs de son entreprise le comprendra et utilisera tout son leadership pour trouver des moyens de réduire fermement les coûts et de n'effectuer que les investissements qui améliorent la compétitivité de l'entreprise. On ne peut à l'heure actuelle pas remettre en cause cette marge de manoeuvre. A la différence de la crise internet, la foi en l'informatique n'est pas éteinte.

Au contraire même, le défi qui consiste pour les entreprises à travailler plus vite, mieux et à moindre coût, autant pour l'IT que pour le business, n'a jamais été aussi grand. Cela représente d'ailleurs la grande opportunité du moment. En tant que responsable informatique, vous pouvez plus facilement mettre ces priorités à l'ordre du jour et vous trouverez une oreille attentive pour écouter des propositions constructives pour améliorer l'efficacité.

Mais il ne suffira pas d'émettre quelques vagues idées. Il doit s'agir de projets pragmatiques, réalistes, réalisables à court terme et surtout compréhensibles par les départements opérationnels et par la direction. C'est en fait le moment idéal pour prouver la puissance innovante de l'IT. L'innovation est trop souvent confondue avec l'apport de nouvelles technologies.

Toutefois, l'innovation ne s'exprime que lorsque les moyens sont limités. Pensons à ces touristes occidentaux admiratifs devant ces petites voitures que les enfants africains fabriquent à partir de boîtes de conserve recyclées. L'adage est peu original, mais 'faire plus avec moins' est une stratégie idéale qui peut ouvrir des perspectives surprenantes.

Mais de tels nouveaux horizons n'apparaissent pas quand toute l'entreprise court dans tous les sens et sprinte d'une échéance à une autre. Il s'agit donc d'une période historique pour l'IT car les opportunités de créer de la valeur sont souvent plus proches que nous ne le pensons.

Stef Knaepkens est éditorialiste et cofondateur de Kite Consultants

Nos partenaires