Une panne ICT paralyse plus de 1.000 mutualités pendant une semaine

04/11/10 à 11:52 - Mise à jour à 11:52

Source: Datanews

Une panne technique dans l'ordinateur central (mainframe) du fournisseur de services ICT M-Team paralyse depuis le week-end dernier l'ensemble des bureaux des mutuelles libres, neutres et libérales. Ce n'est qu'au plus tôt demain, mais probablement lundi, que le personnel de ces bureaux pourra traiter au niveau ICT les demandes des clients. Geert Messiaen, secrétaire général de l'association des mutualités libérales, se déclare "très malheureux": "Nous faisons tout pour limiter au minimum les retards pour nos clients." Il a battu le rappel d'un maximum de personnes pour traiter provisoirement les dossiers par la voie manuelle.

Une panne ICT paralyse plus de 1.000 mutualités pendant une semaine

Une panne technique dans l'ordinateur central (mainframe) du fournisseur de services ICT M-Team paralyse depuis le week-end dernier l'ensemble des bureaux des mutuelles libres, neutres et libérales. Ce n'est qu'au plus tôt demain, mais probablement lundi, que le personnel de ces bureaux pourra traiter au niveau ICT les demandes des clients.

Geert Messiaen, secrétaire général de l'association des mutualités libérales, se déclare "très malheureux": "Nous faisons tout pour limiter au minimum les retards pour nos clients." Il a battu le rappel d'un maximum de personnes pour traiter provisoirement les dossiers par la voie manuelle.

Toutes les mutuelles libres, neutres et libérales ont mis leurs oeufs ICT dans le même panier M-team (l'ex-CPC/GFDI/Hearis). "Quasiment 3.200 collaborateurs utilisent dans 31 sièges et 1.500 points de contact l'informatique de M-team, afin de gérer quelque 2.700.000 membres belges connectés", peut-on lire sur le site web de M-team.

Le problème ICT date en fait du week-end des 30 et 31 octobre. "L'on m'a dit qu'après avoir effectué une sauvegarde de nos données sur le mainframe, un sérieux incident technique s'est manifesté au redémarrage", explique Messiaen. "Il en résulte que toutes nos données doivent être réinstallées. Et notre assistance (helpdesk) nous dit ne pas pouvoir intervenir, parce que toutes les sources requises étaient précisément stockées sur cet ordinateur central." Jean-Paul Adans, general manager de M-team, confirme cette explication: "Les premières analyses de la cause révèlent un problème dans le matériel de stockage, mais nous sommes encore en train d'investiguer."

Murphy

L'on a déjà fait appel à IBM pour aider à la réinstallation. "Actuellement, les systèmes sont de nouveau opérationnels. Le prochain week-end, ils seront accessibles aux utilisateurs", ajoute Adans. "Ce qui est essentiel, c'est que les données ne sont pas perdues." Comme les paiements sont effectués à la fin du mois, le retard éventuel pourrait être normalement résorbé d'ici là.

La question principale qui se pose à ce stade, c'est évidemment de savoir M-team n'a pas implémenté un plan de reprise après sinistre. "Nous étions activement occupés à tout dupliquer. En janvier, tout le processus devrait être terminé. Mais voilà que la loi de Murphy s'en mêle..."

Messiaen ne veut pas s'exprimer sur d'éventuelles mesures à prendre à l'encontre de M-team: "Nous avons d'abord demandé que soit dressé un inventaire complet des problèmes. Nous examinerons le reste plus tard."

En savoir plus sur:

Nos partenaires