Une Option sereine clôture une année 2006 agitée

01/03/07 à 00:00 - Mise à jour à 28/02/07 à 23:59

Source: Datanews

Le fabricant de cartes de données Option a connu un moins bon quatrième trimestre, mais a néanmoins conclu l'exercice 2006 sur un résultat supérieur aux attentes (modérées). En raison du report de certains contrats, 2007 devrait prendre un départ sur les chapeaux de roue.

Malgré un quatrième trimestre relativement faible, Option peut être félicitée d'avoir mené à bien une année 2006 tumultueuse. Le 'relativement' s'explique par le fait que l'entreprise a quand même enregistré un chiffre d'affaires comparable à celui de son trimestre record (le quatrième) de 2005. Sur l'ensemble de l'année, il n'y a plus eu de désagréable surprise pour l'entreprise de Jan Callewaert. Son chiffre d'affaires a grimpé de plus de 40 pour cent à 279,9 millions d'euros, ce qui est quelque peu supérieur aux prévisions. Son bénéfice a crû de 21,7 pour cent à 35,3 millions d'euros. En 2006, Option a vendu 64 pour cent de produits en plus qu'en 2005.Pour 2007, le CEO Callewaert table sur un chiffre d'affaires compris entre 355 et 375 millions d'euros. Il n'a pas voulu avancer de pronostic pour le bénéfice. Mais l'année peut de toute façon prendre un départ en trombe du fait que la cause du quatrième trimestre relativement modeste - des contrats reportés suite à des retards dans l'implémentation de la technologie - va se muer à présent en un véritable moteur de croissance. Callewaert se prévaut d'un "carnet de commandes à nul autre pareil pour l'ensemble des produits". L'entreprise s'attend aussi à une progression sensible dans les activités hors cartes de données. Débarrassée en outre d'un très grand concurrent dans le secteur des cartes de données, le groupe Nokia-Intel, Option envisage de nouveau l'avenir avec optimisme.

Nos partenaires